Mobile Programmatic Playbook : pour l’IAB, le format vidéo clef de voûte du mobile

avril 21, 2015

Facebook-auto-play-video-640x361La vidéo est un format en plein essor et ce développement ne fera qu’engendrer des cercles vertueux de croissance notamment dans le cadre du mobile : les consommateurs mobiles aiment la vidéo, les consommateurs de vidéo sont mobiles. Dans un rapport entièrement consacré au programmatique mobile, l’Interactive Advertising Bureau (IAB) met la vidéo à l’honneur : « Dans la catégorie mobile, la vidéo devient l’un des éléments qui attirent le plus de trafic. » Et cette tendance ne fera que se renforcer dans les cinq prochaines années.

D’un facteur clé de toute stratégie de branding, la vidéo devient un élément incontournable de toute communication mobile. Et son essor s’observe notamment sur les applications, plus que sur le web mobile. L’intérêt est tel que de plus en plus de plateformes se mettent à proposer des solutions pour le déploiement de campagnes vidéo en programmatique sur mobile, et aussi in-app. Ces opérations se font sur une base de RTB. L’IAB prévoit qu’avec le développement de ce marché, des solutions du type programmatique direct seront de plus en plus proposées.

IAB mobile_coverLa vidéo reste cependant minoritaire sur cet environnement : 70% de toutes les impressions mobiles disponibles continuent d’être servies avec des bannières classiques.

Ce « Mobile Programmatic Playbook » est un exercice consistant à fournir aux acteurs de l’écosystème – annonceurs, agences, trading desks et éditeurs – des notions de base permettant d’opérer des campagnes de publicité programmatique sur mobile et notamment ce qui change par rapport à ce qu’il se fait sur desktop. C’est la première fois que l’IAB consacre un document spécifiquement à l’environnement mobile.

Data

Très pédagogique, ce document a le mérite de tenter de montrer ce qui est possible de faire sur mobile et d’aborder tous les aspects : données, ciblage, formats, transparence, visibilité, mesure.

Le volet data, par exemple, y est détaillé avec tous les éléments auxquels il est aujourd’hui possible de faire appel pour définir une offre sur les ad exchanges – l’information sur l’appareil (marque, modèle, système d’exploitation, version, dimension de l’écran etc.), l’information sur l’application (ID, nom, description), les coordonnées de géolocalisation, les identifiants par système d’exploitation (qui sur le mobile viennent en quelque sorte remplacer les cookies si on essaye de faire un parallèle un peu grossier), la taille de la créa etc… Une analyse complète est fournie sur les capacités de ciblage, selon qu’il s’agisse d’une application ou du web, selon la méthode et les données choisies.

« Les éditeurs doivent garder en tête que plus ils fournissent des donnés aux annonceurs, plus importantes sont les probabilités que leur inventaire soit vendu à des taux et de valeurs plus élevés », explique le document de l’IAB.

Cliquez ici pour accéder au Mobile Programmatic Playbook de l’IAB.

 

 

Luciana Uchôa-Lefebvre