Mutation réussie pour AOL : la division adtech représente 37% de son CA

novembre 7, 2014

AOL-2Qui l’aurait cru. AOL est devenu une firme ad tech. C’est pourtant vrai. A l’annonce des résultats financiers pour le 3èeme trimestre 2014, on constate de les revenus issus de la publicité ont augmenté de 18% pour atteindre 473 M$. C’est bien la division qui regroupe la technologie d’AOL (third-party ad group) qui enregistre la plus grosse croissance (44%) et représente 215 M$ de revenus pour le T3 soit 45% du total des recettes publicitaires. Ce chiffre était de moins de 20% l’an dernier. Le rachat d’Adap.tv porte donc ses fruits. Le changement de la stratégie d’AOL pour passer du contenu à une firme ad tech a été opéré d’une main de maître par Tim Amstrong, son CEO.  Ce qu’il appelle la  » mechanisation de Madison Avenue « . Tous les annonceurs sont allés beaucoup plus vite que prévu dans l’adoption du programmatique.  Si AOL joue un rôle dans le passage des budget TV vers la vidéo en ligne  via Adap.tv, l’entreprise est aussi présente dans le domaine de la gestion de l’attribution avec le rachat de Convertro. Désormais la moitié du trafic d’AOL arrive depuis des terminaux mobiles.

AOL_coverLes revenus issus du contenu c’est à dire des sites comme le Huffington Post ou TechCrunch ont baissé de 3% pour atteindre 187 M$. Cela s’explique par le fait que le site Patch ne propose plus d’information locale. Sans ce changement le CA aurait augmenté de 1%.

Au total, AOL a généré 626 M$ de revenus, mieux que les prévisions des analystes financier.

 

Pierre Berendes