Native : étude montre plus d’efficacité sur des sites premium que sur les réseaux sociaux

mars 20, 2015

adsnative_1Non seulement la publicité native attire plus les audiences comme son impact est plus important au sein des médias au « contenu premium » que sur les réseaux sociaux. Ce sont les principaux constats de l’étude réalisée par l’Association des Éditeurs en Ligne (AOP), au Royaume-Uni. Les résultats de l’étude ont été dévoilés et analysés lors d’une conférence début mars animée par l’AHuffington PostOP sur le même thème.

L’AOP est une structure britannique réunissant une quarantaine d’éditeurs, les plus représentatifs, tels que la BBC, le Guardian, News UK, Time Inc., CBS Interactive, Condé Nast UK, AOL… Il est donc naturel qu’elle cherche à montrer l’impact de ces médias reconnus dans la diffusion de campagnes de publicité native, où l’importance de l’environnement est majeure et son lien avec la pub également.

On le dit clairement : « L’étude montre que la publicité native a plus de crédibilité auprès des consommateurs avec 33% plus enclins à croire à une publicité native qu’à un format traditionnel et que le fait de cliquer sur une publicité native dans un site de contenu premium a plus d’impact qu’en y cliquant via Facebook. » Ainsi, selon l’étude, 32% des 1500 personnes consultées cliqueraient sur une pub native affichée sur un site premium contre 1% sur un réseau social.

L’étude montre également que les agences et annonceurs doivent faire un effort particulier à bien adapter leurs messages au ton, au contexte et aux caractéristiques du site, de la page où elle sera diffusée.

La directrice d’analyse à Time Inc. Lynne Springett déclare que «  cette étude prouve que si l’on développe un contenu pour une marque qui garde le même ton auquel le consommateur est déjà habitué il touchera une connexion émotionnelle qui existe déjà et c’est ce qui augmentera la perception de la marque, la réputation et même leur propension à acheter. »

Il ne faut cependant certainement pas oublier de mentionner qu’il s’agit bien d’une publicité, clé pour rester transparent et crédible. Si la publicité est bien conçue, elle pourra intéresser le lecteur et c’est cela qui compte.

L’étude a montré aux enquêtés  des campagnes publicitaires natives sur les sites de Marie Claire, The Huffington Post, Trinity Mirror, The Week, et BBC Good Food. Lire ici les détails.

Souvenez-vous d’ailleurs, l’AOP planche sur le lancement d’une place de marché privative, imminente, une première sur l’archipel, à l’image des places françaises Audience Square et La Place Media. A savoir que The Guardian ne l’a pas attendue et qu’il vient de lancer la sienne avec CNN International, Reuters et le Financial Times (lire ici noter article).

 

LUL