Open RTB : quoi de neuf dans la version 2.2 des standards du RTB (Real Time Bidding) ?

mars 28, 2014

IAB-Logo_Squared_jpg_280x280_crop_q95L’IAB (Interactive Advertising Bureau) vient de divulguer la version 2.2 des standards du RTB (Real Time Bidding), disponible ici.

L’annonce est relayée par le co-fondateur de DataXu, pionnier du RTB, Bill Simmons. Les changements portent surtout sur des améliorations pour la prise en compte de nouveaux formats vidéos et mobiles, mais aussi concernant l’identification d’inventaires non sécurisés et d’actions suspectées non-humaines.

Ces protocoles sont autant des guides de bonnes pratiques, bien plus que des règles absolues, qui cherchent à faciliter l’intégration et la communication entre les différents acteurs fournisseurs d’inventaires et acheteurs, signale le document. Les principales nouvelles caractéristiques mises en avant sont :

– Une assistance complète pour les places de marché privatives,

– Meilleure prise en compte de nouveaux types d’inventaires mobiles et vidéo,

– Aide à une meilleure information des éditeurs aux acheteurs afin que le règlement COPPA (concernant la vie privée d’enfants de moins de 13 ans) soit respecté,

– Assistance pour mieux différencier les inventaires sécurisés (https) des non-sécurisés,

– Assistance aux acheteurs afin qu’ils puissent signaler aux éditeurs lorsqu’ils suspectent l’action de robots.

« La version 2.2 va aider à réduire le montant de trafic généré par des robots au sein du système RTB en permettant aux acheteurs de signaler à un vendeur en temps réel lorsqu’ils suspectent la fraude ou un trafic robot sur un site. Dès que le vendeur identifie un inventaire pourri, le protocole du OpenRTB 2.2 lui permet de retourner une raison de non-offre indiquant pourquoi refuse-t-il d’acheter l’inventaire. La place de marché peut alors arrêter le trafic ou bien lancer des investigations », explique Bill Simmons.

OpenRTBécosystème_IAB

Pour mémoire, le RTB a été lancé en tant que projet pilote sous le nom de Consortium OpenRTB en Novembre 2010 par trois DSP (DataXu, MediaMath et Turn) et trois SSP (Admeld, PubMatic et Rubicon Project) afin de permettre la mise en place d’un protocole ouvert bénéficiant les entreprises qui souhaitaient vendre et acheter de la publicité sur Internet de façon automatisée. A son lancement, nous rappelle Bill Simmons, le RTB correspondait à 4% des dépenses avec les bannières sur l’univers digital. Aujourd’hui il atteint déjà les 20% et l’on projette à 29% en 2017, selon eMarketer (nov 2013).

RTB-display-emarketer-2010-2017

Cette version 2.2 disponible et ouverte aux réactions des différents acteurs sera certifiée par l’IAB d’ici 30 jours.

 

L.U.L.