Pour une approche intégrée des DMP

mars 3, 2014

TC_KruxLe CEO et fondateur de Krux Tom Chavez se lève contre la fébrilité du tout mobile et, plus particulièrement, contre la mentalité qui semble gagner le marché de mise au point de Plateformes de Gestion de Données (DMP) pour les appareils mobiles uniquement. Il s’exprime dans un post publié à adexchnager. En bâtissant des DMP axées uniquement sur les environnements mobiles, les fournisseurs de solutions oublient que l’utilisateur est sur tous les fronts, desktop compris, et que les marques ont besoin d’avoir une vision complète de son comportement de la façon la plus performante et compétitive qui soit, défend-il.

Il est, certes, évident que le mobile est une tendance inexorable et payante, il suffit de regarder les chiffres et les prévisions. Par exemple, cite-t-il, en faisant appel à une étude de Pew Research, en ce début d’année, aux Etats-Unis, 91% de la population possèdent un téléphone mobile, quel qu’il soit, et 57% de tous les citoyens se connectent à travers leurs appareils mobiles. Mais le mobile n’est pas la seule tendance.

 « Un fabriquant de biens de grande consommation a besoin de données pour savoir comment les mères qui travaillent deviennent au courant d’un produit le soir en voyant la télé, puis regardent le site du fabriquant sur leur tablette avant de se coucher, lisent des tests sur leurs portables dans le train le matin allant travailler puis réalisent l’achat l’après-midi à partir de leur laptop », explique pédagogiquement Chavez. « Avec ce savoir, le fabriquant peut concevoir des stratégies marketing plus holistiques et intégrées et des investissements publicitaires plus intelligents qui pèsent les risques et les opportunités à travers tous les canaux où ils ont besoin d’agir. »

slide-dmp-4Le souci aujourd’hui est que lorsque l’annonceur cède à la fébrilité du mobile, la DMP qui lui est proposée est… mobile. Et il lui faudra un coût supplémentaire pour raccorder ladite DMP mobile avec une autre DMP adaptée au desktop… regrette Chavez. Or, avec des consommateurs qui bougent à travers toute sorte d’appareils, les plateformes devraient être capables de proposer des analyses et photos de toute interaction de la marque avec sa cible où que ce soit. « Créer une DMP mobile isolée qui nécessite d’être synchronisée avec une DMP non-mobile ne servira qu’à perpétuer les tuyaux et les silos qui ont déjà trop nuit aux affaires », et à créer des coûts supplémentaires alors que la vraie question réside dans comment cette DMP doit être vraiment paramétrée pour traiter les différentes données qu’elle rassemble.

Les DMP en approche intégrée est le slogan de Krux qui promet être capable de traiter en une seule interface des données venant de tout appareil quel qu’il soit, y compris les télés connectées, et de les rendre actionnables partout sur le web et sur mobile, y compris les applications… Cela paraît même trop beau pour être vrai ! Mais, après tout ?

L.U.L.