Alenty explique pourquoi 54% des publicités achetées par les trading desks ne sont pas vues !

octobre 28, 2013

1836551692e2bc403da2317d7a8d46dbA un moment où les fraudes autour de fausses impressions générées par des robots font couler de l’encre (voir notre article le plus récent sur ce sujet), Alenty nous livre une réflexion qui permet de relativiser la façon dont on aborde ce sujet. Spécialiste de la mesure de la visibilité publicitaire, créé en France en 2007,  Alenty nous rappelle que les robots ne sont pas le seuls à l’origine des publicités qui ne sont pas vues et que celles-ci ne sont pas nécessairement liées à des activités suspectes.

Apostle with glasses (1439)

Apostle with glasses (1439)

A commencer par un chiffre de base évoqué par l’entreprise : 54% des publicités achetées par les trading desks ne sont pas vues ! Ensuite, plusieurs cas de figure peuvent engendrer leur non visibilité.

Tout d’abord, l’action de logiciels malveillants, qui ouvrent des pages indépendamment de la volonté des internautes. C’est vrai, ce n’est pas beau, mais toujours est-il que les pages existent bel et bien et que ce n’est pas de la fausse impression générée par des robots.

Ensuite, dans l’usage de la toile que font les internautes aujourd’hui, entre 5 et 10% des pages sont quittées en une seconde, un comportement normal qui peut souvent être confondu avec celui d’un robot qui crée de fausses impressions.

Enfin, le fait de placer la publicité au pied, au niveau du dixième écran par exemple, alors que le contenu était fini bien avant, peut être aussi lié à de l’incompétence (une erreur technique), de l’hypocrisie (l’éditeur remarque le problème mais ne fait rien pour trouver une solution) ou, enfin, de la fraude (le but étant seulement de placer un cookie).

L.U.L.