Pourquoi se souvient-on davantage d’un contenu avec des images ou de la vidéo ?

octobre 30, 2014

nline-i-1-visualworldNos cerveaux sont beaucoup plus engagés par la narration d’une histoire que par une liste de faits. En fait, c’est plus facile pour nous de nous souvenir des histoires parce que nos cerveaux font peu de distinction entre une expérience que nous lisons et qui se passe réellement. Il y a un autre élément qui peut vous marquer encore plus : les images. En effet, une image ajoute un composant au storytelling : la vitesse.

Selon des recherches de la société 3M, oui le concepteur des Post-it, une image est traitée 60 000 fois plus rapidement que du texte. Il n’est donc pas surprenant que sur les médias sociaux les tweets avec des images aient 94% plus de chance d’être retweetés.

Ci-contre, l’infographie de l’agence de design Ethos3, montre qu’ajouter des images à vos tweets n’est pas le seul moyen de capturer l’attention des internautes. Voici trois outils visuels que vous pouvez utiliser pour vous connecter avec votre auditoire encore plus vite:

1. Les présentations
Puisque 65% des personnes apprennent mieux avec des images selon Social Science Research Network, l’une des meilleures façons de faire passer son message est de s’appuyer sur le contenu visuel. Une façon de faire est d’inclure des images dans vos présentations, sur votre site web ou les médias sociaux en utilisant des outils tels que SlideShare.

2. Les vidéos
Les vidéos peuvent être mises à profit dans toutes sortes de façons : convaincre les acheteurs que votre produit vaut le coup. YouTube enregistre plus d’un milliard de visiteurs uniques par mois et a transformé en étoiles des gens ordinaires. Selon Forrester Research votre contenu a 50 fois plus de chance de se situer sur la première page de résultats de Google s’il inclut de la vidéo.

3. L’infographie
Comme vous l’avez sans doute remarqué si vous lisez régulièrement ad-exchange.fr, les infographies sont un moyen efficace de visualiser les informations et les données.

Aujourd’hui nous constatons une montée significative de la quantité de personnes à la recherche d’informations sous forme graphiques ou d’infographie. Au cours des cinq dernières années, les recherches de ce type d’outils ont été multipliés par 25.

Pierre Berendes