Premium : la régie Sublime Skinz commercialise l’habillage de sites en real time bidding

juin 13, 2013

2013-06-12_061333Vous avez toujours rêvé de combiner le RTB avec le branding ? Sublime Skinz l’a fait. La régie publicitaire spécialisée dans l’habillage des sites vient de proposer la première offre de branding accessible depuis les ad-exchanges. Il s’agit d’une première mondiale qu’ad-exchange.fr est fier de vous présenter en exclusivité.

Depuis son lancement à la fin de 2012, Sublime Skinz a su étoffer son inventaire qui compte désormais 300 sites. Près d’un internaute sur deux est désormais accessible. Au cours de six derniers mois plus de cent campagnes ont été diffusées. Pour les éditeurs, Sublime Skinz offre un CPM minimum de 3 €. Pour les annonceurs, c’est un modèle à la performance au CPC vendu moins de 1 €.

2013-06-12_061911Pour migrer son inventaire sur les ad-exchanges, Sublime Skinz s’appuie sur le SSP Improve Digital qui a été racheté par l’éditeur suisse PubliGroupe à l’automne dernier. Pour les acheteurs (régies ou annonceurs), Sublime Skinz s’interconnecte avec trois DSP (Turn, MediaMath et Google / DoubleClick Bid Manager).

Marc Pericone, le CEO de Sublime Skinz a répondu en  exclusivité à nos questions.

Etes-vous vraiment les seuls à proposer un habillage en RTB ?

Nous sommes le premier ad-network exclusivement dédié au format des habillages. Nous sommes également le seul à allier une technologie d’ad-serving innovante et spécialement conçue, et un réseau d’éditeurs de 18,5 M VUD déjà configuré et prêt à être habillé d’un clic avec un seul et même élément créatif, que ce soit en vente directe, mais aussi désormais en RTB.

 

Pourquoi aucun acteur aux US n’y a encore pensé ?

Des acteurs y ont déjà pensé, mais pas de la même façon. Nous proposons une approche « Tailor Made » comprenant un chaînage complet : technologie, réseau d’éditeurs ou régies partenaires, savoir faire sur le format, studio graphique et optimisation des campagnes pour les annonceurs et les éditeurs. Notre approche est de rendre l’habillage plus accessible aux annonceurs tout en s’intégrant parfaitement dans l’architecture souvent spécifique de chaque site.

 


L’offre est elle réellement en full RTB c’est-à-dire accessible depuis Turn, MediaMath ou DoubleClikc Bid Manager (DBM) ?

Absolument. Les utilisateurs de ces plateformes peuvent dès aujourd’hui enchérir sur notre inventaire. Le next step pour nous, consiste maintenant à évangéliser le marché et expliquer les procédures et spécifications techniques.

 

Pourquoi Appnexus est-il exclu ?

La question serait plutôt « Pourquoi sommes-nous exclus d’AppNexus ? » 🙂 Toute blague à part, notre société est encore très jeune et AppNexus est très sollicité, avec énormément d’intégrations de partenaires en cours. Nous sommes en contact avec eux depuis janvier dernier. Notre souhait est de le faire prochainement. D’autant que plusieurs Trading Desks utilisant AppNexus souhaitent tester nos dispositifs. En attendant, on redécouvre le charme des OI faxés.

 

Que se cache derrière la techno développée ?

Notre CTO est un genre de Panoramix Geek. la formule de sa potion magique reste un grand mystère.

 

Quelles-sont les barrières à l’entrée ?

Si notre techno innovante est fondamentale, elle ne fait pas tout. L’Offre de Sublime Skinz mixe notre ad-server propriétaire, un réseau de publishers propre en pleine croissance qui touche déjà 41% des internautes français, et un positionnement commercial bien particulier.

 

Avez-vous proposé votre offre à des régies actives sur les ad-exchanges comme Audience Square, Hi Media, La Place Media ou Orange ?

Nous sommes effectivement en contact avec ces différents acteurs. Chacun a sa vision de la chose, ses habitudes et parfois ses propres actions sur le sujet. En parallèle de notre réseau, notre volonté est de proposer à toutes les régies une démarche ouverte et pragmatique sans déborder sur leurs activités propres qui sont autant de chasses gardées. La frontière parait parfois très mince, mais notre approche est totalement complémentaire à la vente premium car nous pouvons remplir les espaces disponibles en complément, tout en gérant les block lists nécessaires et en optimisant réellement les revenus pour l’éditeur.

 

Quelle approche avez-vous sur le marché ?

Au niveau du RTB, nous avons rencontré un certain nombre d’agences et de trading desks depuis plusieurs mois pour présenter notre offre d’habillage, qui était totalement inédite et leur paraissait de fait intéressante. Jusqu’à présent, les freins étaient plutôt de l’ordre de la connectique auprès des DSP, ces barrières sont tombées maintenant et nous ouvrons notre réseau à l’achat automatisé. Nous gardons aussi notre approche commerciale en direct pour tous ceux qui n’ont pas accès au RTB, sur la base de notre modèle à la performance.

 

Avez-vous une liste des 300 sites partenaire ?

Oui… et nous augmentons notre réseau d’une cinquantaine d’éditeurs par mois.

 

Est-ce qu’avec le même kit un annonceur peut être présent sur tous ces sites ?

Notre technologie nous permet en effet d’utiliser un seul élément graphique pour habiller tous les sites de notre réseau.

 

Quel est l’objectif du partenariat avec Improve ?

Cela fait plusieurs années qu’on collabore avec Improve Digital en tant que SSP sur nos inventaires classiques dans le cadre de nos autres activités de régie. Disons que leur position privilégiée sur le marché des ad-exchanges nous a fortement facilité l’intégration avec les différents DSP et que leur technologie de yield et de réception d’enchères est parfaitement efficace.

 

Capture d’écran 2013-06-13 à 10.09.43Quels sont vos attentes et objectifs pour Sublime Skinz en RTB ?

Sur la France, faire en sorte que notre activité RTB consolide le CA de nos ventes directes avec l’ouverture à de nouveaux clients. On sait qu’à date le RTB ne représente que 15% des achats mais la progression sera là dans les prochaines années.

Sur l’international, le RTB devrait avoir une part importante dans nos développements.

 

Qui sont les premiers annonceurs, à quel prix au CPM ?

À ce stade, je peux seulement parler d’une campagne Microsoft menée avec beaucoup de sérieux et d’enthousiasme par Cadreon, nous allons construire des cases studies avec chacuns de nos clients et nous pourrons ainsi communiquer les premiers exemples au marché.

 

Quel est votre modèle économique ? un % sur le prix du média ?

On ne peut pas dissocier notre modèle direct vendu au CPC et celui du RTB vendu au CPM, parce que nous garantissons un CPM minimum à nos éditeurs, assorti de bonus à la performance des campagnes.

 

Quels CTR observez vous sur vos habillages ?

C’est très variable en fonction des campagnes, des créations, du ciblage et de la data qu’on injecte ou pas. Pour l’instant, on ne constate pas d’écarts significatifs entre la vente classique et la vente RTB. Mais c’est encore un peu tôt pour en parler avec certitude.

 

Votre SSP pour l’habillage est bien Improve Digital ?

Nous n’utilisons pas de SSP à proprement parler dans le cadre de Sublime Skinz, tous les sites de notre réseau étant directement tagués via notre propre ad-server qui manage et optimise les campagnes. Donc pour recevoir de l’habillage en RTB sur son site, il faut s’inscrire sur notre plateforme, car la technologie d’affichage quelles que soient les contraintes du site est un de nos savoir-faire. Improve nous permet de communiquer plus facilement avec les DSP.

 

Quel format faut-il avoir pour bidder sur des habillages ?

Le format Sublime Skinz est une image de 1800×1000 px, en général un .jpg de 150ko max, mais nous travaillons actuellement à des formats plus sophistiqués en RTB que nous vendons déjà à l’acte à nos clients.

 

Y-a-t-il un floor price ?

Nous avons pour l’instant fixé des CPM floor par site qui prennent en compte les cascades liées au RTB et notre expérience des ventes directes. Tout ceci va encore évoluer, nous communiquons les floors à nos clients.

 

En cas d’invendu, y-a-t-il un habillage par défaut, type association caritative, ou rien ne s’affiche ?

Le format habillage a ceci de particulier qu’il associe fortement la marque de l’annonceur et celle du publisher. Il reste encore largement associé aux OPS dans l’esprit des gens. Cela induit une rareté nécessaire, qui est d’ailleurs préférable en termes d’impact sur les visiteurs et sur le maintien de bons taux de clics. En aucun cas on ne prévoit un remplissage à 100% des inventaires, et encore moins une notion de remplissage des invendus à bas coût. L’objectif de Sublime Skinz n’est en aucun cas de casser la valeur du format, en revanche nous facilitons son utilisation plus fréquemment et sur un plus grand nombre de sites à la fois. Il faut aussi que les sites vivent avec leur propre background design !

 

Source de l’inventaire : achetez-vous des habillages en RTB pour tendre l’audience ? Si oui, quelle part des achats sont fait via le réseau et via le RTB ?

Non, pas pour l’instant. En revanche le RTB est en compétition avec nos ventes directes seule possibilité pour un annonceur de se garantir à coup sûr d’être diffusé dans un cadre de diffusion adapté à sa problématique de communication.

 

Quels bénéfices les annonceurs trouvent-t-il à acheter des habillages au CPC via Sublime Skinz ?

Dans le cadre de l’achat d’habillage au CPC, nous optimisons notre trafficking afin de booster la performance des campagnes de nos annonceurs ainsi l’annonceur dispose à la fois d’une garantie de clics mais aussi d’une optimisation particulière. De plus il ne s’agit plus là d’acheter quelques sites sur une journée à 100% de part de voix mais d’étaler la campagne sur la durée de sa promotion ce qui nous semble avoir du sens…Les apports supplémentaires de l’habillage en matière d’image et de notoriété, d’impact, de search … sont offerts dans la vente au CPC.

AM