Publicité intrusive: le nombre de traqueurs sur la liste noire d’Adblock Plus passe de 4200 à 8600

avril 14, 2014

youradhereIls seraient 300 millions à avoir téléchargé Adblock Plus et 50 millions à l’utiliser régulièrement, cet outil d’origine allemande en open source qui sert à bloquer les différents systèmes de tracking et de suivi des internautes à de fins de publicité digitale. Adblock plus fonctionne comme une extension du navigateur qui empêche les outils servant à tracker les internautes (comme les cookies, mais aussi des pixels et scripts) de les atteindre. Le nombre de ces trackeurs blacklistés par Adblock Plus aurait plus que doublé en un an, passant de 4200 à 8600.

Il serait intéressant de savoir comment les créateurs de ces logiciels pensent l’avenir du financement de l’Internet gratuit. Si l’on considère qu’aujourd’hui la publicité display ne suffit toujours pas à elle seule à financer les éditeurs sur le web, que penser de la liste de « publicités acceptables » d’Adblock Plus ?

firefox-adblock-configurationL’argumentaire affiché par les créateurs de cette solution est limpide : « Adblock Plus a été créé pour bloquer les publicités intrusives. Cela dit, nous sommes tout à fait conscients que les éditeurs de sites Internet ont besoin de la publicité pour vivre. Par conséquent, nous avons établis des critères stricts pour définir les Publicités Acceptables, qui ne sont pas intrusives et qui, à priori, n’ont pas à être bloquées. » Allez donc demander à un éditeur s’il arrive à vivre des publicités de la liste blanche d’Adblock Plus….

A une époque où les marques pensent pression publicitaire maîtrisée, publicité native et réponse ajustée à l’échelle de l’individu, et où, de l’autre côté, les éditeurs du print mettent la clé à la porte, la solution idéalisée par Nicolas Krutchen au sujet des « publicités intrusives », voire du display tout court,  apparaît avec plus de grâce et de pertinence (voir notre article).

L.U.L.