Que signifie une valorisation de 1.2 Mds $ pour Appnexus ? Qui va-t-il racheter ?

août 19, 2014

the-entrance-is-striking-decorated-with-the-signature-appnexus-orange-and-black-colorsPour ceux qui pensaient qu’Appnexus allait entrer en bourse en 2013, il faudra se faire une raison. L’entreprise vient de finaliser une tour de table de près de 100 M$ sur une base de 1.2 Mds $ de valorisation. Dans les détails, elle a reçu 60 M$ de la part d’une firme de Boston spécialisée dans la gestion d’actifs dont ne nom n’a étrangement pas été révélé ainsi que 30 à 40 M$ auprès d’investisseurs existants. A noter que la rumeur d’arrivée d’Alibaba au sein du capital ne s’est finalement pas concrétisée. Aucun argent ne sera utilisé pour faire sortir des investisseurs, donc cela signifie que la totalité de l’argent entre dans les caisses. La dernière levée de fonds date de Janvier 2013, quand Appnexus a reçu 75 M$ et il lui en reste encore plus de la moitié en banque.

Autre nouvelle, l’ad tech américaine est rentable pour la première fois au second trimestre 2014 avec plus de 100 M$ de revenus. Ce sont plus de 13 milliards d’impressions publicitaires qui transitent quotidiennement via ses serveurs, ce qui représente un total de 2 Mds $ en 2014 contre 1 Mds l’an dernier et 500 M$ en 2012. Appnexus revendique donc la place de numéro 2 derrière Google. Au total, l’entreprise a donc levé plus de 230 M$. Elle dispose d’une ligne de crédit auprès de 2 banques (Silicon Valley Bank & JPMorgan) qui vont passer de 75 M$ à 100 M$. L’IPO ne sera pas avant 2015. Une telle valorisation la rend difficile à acquérir par un tiers. Ainsi, même Yahoo semble avoir abandonné depuis le rachat de Flurry. Quand aux acteurs qui sont entrés en bourse au cours de 18 derniers mois, Appnexus est trop gros – il ne reste donc que Facebook, Yahoo, Twitter ou Google pour le racheter.  Mais puisque l’on parle de rachat, cet argent frais va permettre à Appnexus d’accélérer sa croissance via des acquisitions comme ce fut le cas avec Allenty en Juin dernier. Si l’on regarde les concurrents, qu’il s’agisse de Criteo (-6%), Rubicon Project (-27%), Millennial Media (-66%), YuMe (-38%), Tubemogul (-20%), Rocket Fuel(-73%), Tremor Video (-40%) ou  Marin Software (-23%), tous ont vu leurs cours de bourse baisser cette année, ce qu’a su éviter Appnexus en tournant le dos à Wall Street.

what-is-an-ipo-D’ailleurs par rapport à ses concurrents, voilà où se situe Appnexus en matière de valorisation :

1 – Criteo : 1.8 Mds $

2 – Appnexus : 1.2 Mds $

3 – RocketFuel : 550 M$

4 -Rubicon Project : 440 M$

5 -TubeMogul : 268 M$

6 – Marin Software : 268 M$

7 – Millenial Media : 258 M$

8 – YuMe : 159 M$

9 – Tremors Video : 155 M$

ipo-1Cela signifie donc qu’Appnexus = Rocket Fuel + Rubicon + TubeMogul

Pourtant, Appnexus ne va certainement pas utiliser son argent frais pour acquérir des entreprises cotées. Cela pourrait être AdRoll, le Criteo US, PubMatic, DataXu, TellApart, AdBrain ou OpenX s’il s’agit de gros poissons américains ou encore de jeunes pousses françaises comme Ezakus, Teads, Fidzup, Tapvalue, SublimeSkinz ou américaines comme OneSpot, Choozle, Vungle, TripleLift, Lotame, iSocket, PlaceiQ, TapCommerce, etc.

Pierre Berendes