Quelle expérience sur le programmatique pour le géant suisse Nestlé ? Transparence, prix et vidéo

avril 10, 2015

nestle_0Lors d’une conférence récemment organisée par l’Interactive Adverstising Bureau (IAB) à Londres, Nestlé est venu donner son témoignage sur son expérience avec la publicité en temps réel. Son secret ? Exiger des agences partenaires un accès illimité à toutes les plateformes qu’elles utilisent elles-mêmes pour piloter les campagnes de la marque.

« Demandez aux agences de vous y connecter ! Je peux me connecter à tout moment et voir les performances de mNestlées campagnes parce que il n’y a rien à cacher », aurait déclaré durant la conférence le responsable de digital à Nestlé au Royaume-Uni, Gawain Owen, selon ce qui nous rapporte The Drum (voir ici). De cette manière, la transparence est acquise. Il va de soi que visiblement cela n’a pas été une mince affaire et l’article suggère en passant que des têtes ont roulé.

A côté de la transparence, il y a aussi la relation avec les éditeurs, une autre priorité citée par l’annonceur. « Je veux en effet payer plus pour votre inventaire », aurait-il déclaré à l’attention des éditeurs présents, toujours selon The Drum. « Je souhaite payer un prix juste, parce que je sais que si je suis au plus bas niveau je n’aurai rien. »

Son must ? La vidéo. Et il serait hautement recommandé que les chaînes de télévision embrassent elles aussi le digital et le programmatique, aurait-il dit.

LUL