Quelles leçons retenir des rapports Digital Index et Social Intelligence d’Adobe ?

juillet 22, 2015

Adobe_openNous vous proposons une synthèse des principales analyses faites au sujet des toutes dernières éditions des rapports d’Adobe Digital Advertising et Social Intelligence pour le second trimestre de l’année.

Google désavoué sur le search

Adobe_Google_BingPremier élément: tandis que le principal concurrent de Google sur le search, Bing de Yahoo, a enregistré une hausse de 24% des investissements des marketeurs sur une année, celle observée pour le moteur de recherche de Google a été de sept points inférieure.

Deuxième élément: Adobe a constaté que la politique de Google consistant à donner priorité aux sites optimisés pour le mobile n’a pas entraîné des résultats intéressants pour les marketeurs, bien au contraire. Ceux-ci auraient vu une baisse de 10% en moyenne du trafic pour les sites n’ayant pas opéré cette optimisation encore. Pour compenser cette perte de trafic,  ces marketeurs ont eu tendance à augmenter leurs investissements sur le search sponsorisé, mais ayant en retour des résultats peu convaincants, selon Tamara Gaffney, analyste principale de l’Adobe Digital Index: « Nous avons observé des hausses de l’ordre de 16% du coût par clic, mais avec un taux de clic en baisse de 9% », a-t-elle dit, ce qui, selon elle, n’est pas une stratégie tenable.

Google_CPC-CTR

L’analyse rend compte d’une tendance de hausse des coûts sur le mobile pour les marketeurs sans une contrepartie de trafic à la hauteur de ces investissements. Selon Adobe, même la meilleure optimisation de site pour mobile engendre des résultats de 50% inférieurs à ceux observés sur le desktop.

Facebook plus pertinent que Google sur la pub vidéo et le display

FB_GoogleToujours selon Adobe, les utilisateurs sont beaucoup plus nombreux à affirmer que les publicités vues sur Facebook sont pertinentes (51%) que sur Google (17% sur YouTube). N’oublions cependant pas, Adobe fait partie du club des partenaires marketing du réseau social…

Sur le display, la différence des performances est elle aussi notoire selon ce rapport. Facebook avait réduit de moitié le nombre d’impressions (passant de 4 à 2 la fréquence moyennes de bannières sur une page) mais le taux de clics sur le réseau a été multiplié par deux sur l’année finalisée ce deuxième trimestre. Du côté de Google, la baisse moyenne du nombre d’impressions publicitaires a été de 22% et la hausse du taux de clics de seulement 24% sur la même période. Au final, la différence entre le taux de clics sur Facebook est celui sur Google est de 75 points, ce qui est immense.

Vidéo en streaming: Periscope bat Meerkat

Le rapport d’Adobe rend compte du développement de l’utilisation d’applications proposant des vidéos en streaming, avec un net leadership attribué à Periscope, de Twitter. Depuis son lancement, en mars dernier, Periscope a dépassé les 6 millions d’utilisateurs, soit trois fois plus que son concurrent Meerkat.

Pour arriver à ces conclusions les analystes d’Adobe Digital étudient les données de consommateurs sur 5000 sites de marques, 500 milliards d’impressions sur Facebook, 525 milliards sur Google et Bing de Yahoo ainsi que sur 8 millions de mentions sur les applications sociales. Pour le rapport spécifique à la publicité digitale 489 milliards d’impressions ont été observées sur Google, Bing de Yahoo, Baidu et Yandex, parmi d’autres.

Adobe_Periscope_meerkat

LUL

Sources: Adobe Digital Adverstising Report 2015 Q2 ; Mediapost, Adweek, Adexchanger.

(Images: Adobe Digital Advertising et Social Intelligence Reports 2015 Q2.)