Etude Reciblage : AdRoll compare les performances de Facebook Exchange (FBX) avec celles des retargeters (Criteo, MyThings, NextPerformance, AdRoll & Co). Quelques surprises !

février 25, 2013

Les spécialistes du retargeting craignent-il comme la peste Facebook Exchange ? C’est du moins ce que l’on peut penser à la lecture d’une étude menée par AdRoll, un retargeter américain. Ce dernier souhaite démontrer que les annonceurs ne doivent pas trop se précipiter sur FBX et surtout ne pas délaisser les campagnes de retargeting « traditionnelles ».

FB_Ret

AdRoll est aussi partenaire de Facebook Exchange. Il y a opéré des campagnes pour le compte de plus de 700 annonceurs. L’étude s’appuie sur 468 campagnes menées simultanément sur FBX et le web au cours des 6 derniers mois.

Que découvre-t-on dans les détails ?

Le CPM sur Facebook est 82% meilleur marché que pour le reciblage s’appuyant sur des bannières aux formats IAB, Le CPC est 70% moindre sur FBX qui a un plus mauvais CTR (40% moins bon). Le coût par utilisateur unique serait aussi 86% plus important.

Ces résultats n’ont rien de surprenants. Facebook possède des milliards d’impressions mises aux enchères et donc le CPM y est moindre qu’ailleurs. Si le CTR est moins bon, c’est du au format publicitaire qui combine un texte de 90 caractères et une petite image de 100×72 pixels. La différence de CTR n’est pas propre aux campagnes de reciblage. Enfin, le coût pour toucher des uniques users s’explique par le paramétrage des campagnes où les annonceurs ont décidé d’accroitre la fréquence de message sur FBX par rapport à de retargeting. Le chiffre serai tfavorable à FBX si la campagne était mise en place avec une fréquence d’exposition d’une impression par 24 heures et par utilisateur.

reach

Le point le plus intéressant de l’étude c’est la complémentarité des audiences. Le recouvrement entre FBX et le reciblage est d’à peine 8,3% (10,75 millions sur un total de 130 millions). Cela signifie qu’il est pertinent de combiner les deux car on augmente le reach.

Les annonceurs semblent y prendre goût car FBX représentait en décembre 2012 l’essentiel des impressions (65%) et près de la moitié des clics (45%).

 

Source : Blog AdRoll

 

LeveragingBehemothsInfographic