Rocket Fuel double son CA, conserve 60% de marge mais chute de 26% en bourse

mai 9, 2014

Screen Shot 2014-05-09 at 09.01.40Voilà une bonne nouvelle pour Rocket Fuel avec la publication des résultats financiers pour le 1er trimestre 2014. L’entreprise vient d’annoncer que ses revenus sont en hausse de 95%, passant  à 74.4 M$, et une amélioration de la marge de 107% qui est de 44.7 M$, soit 60% des achats médias. Ces chiffres impressionnants n’ont pas satisfait les investisseurs qui ont puni l’action: elle a perdu plus de 26% dans les transactions qui ont suivi la fermeture des marchés américains.

Le nombre de clients de Rocket Fuel a doublé passant à 1251. Pour le moment, les budgets restent limités car c’est souvent du reciblage. Pour George John, le CEO de l’entreprise c’est un vrai défi de séduire les gros annonceurs : un seule client a dépensé 150 000 $ au mois de mars et devrait investir plus de 350 000 $ au moins de mai, soit plus de 1 M$ d’investissements en 2014. Sauf qu’au final le nombre de clients qui dépense plus de 5 M$ par an se compte sur les doigts de la main et aucun n’est encore capable d’investir entre 10 M$ et 20 M$ annuellement.

Pour les analystes financiers, la question se pose de la désintermédiation, alors que les agences média traditionnelles progressent bien en matière de programmatique. Il faut dire que les gros trading desk comme Xaxis (WPP Group), Vivaki AOD (Publicis Groupe), Accuen (Omnicom Group), Affiperf (Havas), Amnet (Dentsu) ou Magna Global (Interpublic Group) deviennent de sérieux concurrents. Pour le moment, Rocket Fuel ne prévoit pas de mettre sa technologie directement à disposition des annonceurs et de miser sur des revenus « technologiques » via du Software-as-a-Service (SaaS). Si l’option n’est pas envisagée pour 2014, elle est bien sur la table pour 2015, mais il semble que l’interface utilisateur ne soit pas encore capable de le proposer pour des tiers. Le différentiation de Rocket Fuel demeure sa capacité à acheter de l’inventaire depuis de multiples sources d’inventaires : Adap.tv, Facebook, Google, MoPub, Millennial Media, OpenX, PubMatic, Yahoo, SpotXchange, Tremor Video et autre ce qui permet de bénéficier d’économies d’échelle.

Actuellement, l’action de Rocket Fuel est en-dessous de son prix d’introduction en bourse : 20$ contre 29$ (IPO).

 

Pierre Berendes