RTB 500 : naissance d’un indice de cotation inspiré du Standard & Poor’s 500

juillet 10, 2014

rtb500-home_bisUn peu à la manière de indices mesurant les variations des valeurs des cotations en bourse, comme l’indice Standard & Poor’s 500 à New York, 500 éditeurs sont désormais mesurés au sein du RTB 500, un indice qui indique les variations des prix des impressions publicitaires négociées au sein des places de marchés ouvertes, les open ad exchanges, qui fonctionnent suivant un modèle automatisé d’enchères en temps réel (le Real Time Bidding – RTB).

Ce RTB 500 vient d’être lancé par l’ad tech OwnerIQ en partenariat avec Mediapost. Le challenge était de conférer à l’ad tech les mêmes moyens de mesure des variations des enchères en temps réel dont dispose le secteur financier, avec les actions cotées en bourse. Bref faire à Madison Avenue, ce qu’un S&P 500 fait à Wall Street.

Les données, compilées par OwnerIQ et reflétant les impressions disponibles et négociées sur les ad exchanges de 500 éditeurs en ligne, seront également étudiées selon 15 grandes catégories sectorielles (Santé, loisirs, infos etc. ). Les 500 éditeurs réunis sont censés être les principaux fournisseurs du marché des open ad exchanges.

Nul doute qu’il s’agit là d’une nouvelle manifestation forte du développement de ce marché de l’achat et de la vente de publicité en ligne, qui gagne chaque jour de nouveaux budgets partout dans le monde, et dont l’ampleur devient de plus en plus significative comme l’indiquent les nombreux articles consacrés à ces sujets par ad-exchange.fr quotidiennement. Avec de plus en plus de volumes financiers impliqués dans ce marché, il est intéressant de pouvoir suivre les variations du cours des impressions, soit une image du prix en temps réel des médias en ligne.

Voir ici l’indice RTB 500.

LUL