RTB et mobile : tous les compteurs explosent en Europe, selon Adform

septembre 15, 2014

Les dépenses en Europe avec de la publicité automatisée ont grimpé de 214% en un an, entre le second trimestre de 2014, comparé au second trimestre de 2013 et de 249% entre juin 2014 et juillet 2013. Le mobile, le rich media et les places de marché privatives ont été les grands gagnants dans ce contexte vertueux. Le dernier rapport du danois Adform donne ainsi le vertige : sur la même période, la hausse des budgets consacrés à la publicité dans les smartphones est de 894% et de 973% pour les tablettes et de 559% pour les formats rich media. Le rapport montre les hausses par pays, tous marchés programmatiques confondus :

Adform_par pays

La hausse des budgets consacrés au mobile se fait bien entendu en partie au détriment du desktop, qui perd des parts de marché : au deuxième trimestre de 2013 le desktop concentrait 91,8% des budgets programmatiques confiés à Adform, contre 74,31% cette année. Les dépenses sont plus importantes sur les tablettes que sur les smartphones.

Les inventaires offerts aux places de marché ouvertes maintiennent des prix stables. En revanche ceux négociés au sein des places de marché privatives ont enregistré des hausses considérables des eCPM, qui seraient entre 250% et 300% plus chers que les espaces vendus au seins des open ad exchanges. Les places de marché privatives concentreraient désormais, toujours selon Adform, 27% des dépenses réalisées en programmatique, ce qui correspond et confirme, selon le rapport, une tendance de fond de ce marché.

« Des tendances fortes sont en train de soutenir cette croissance. Tout d’abord, comme l’avait fait savoir déjà Business Insider, plus d’éditeurs sont en train de migrer vers le programmatique, ce qui signifie que les annonceurs disposent d’une plus importante étendue d’inventaires pour activer leurs campagnes. Ensuite, 27% des dépenses programmatiques ont eu lieu dans le cadre de places de marché privatives, qui sont utilisées par des éditeurs et annonceurs premium pour l’exécution de gros budgets exclusifs. »

La valeur de l’eCPM change également de façon considérable, quand il s’agit de proposer des formats du type rich media. Comparés au premier trimestre, les prix ont évolué de 95%. Selon Adform, les taux de clics des inventaires en rich media ont été de 103% supérieurs à ceux des bannières classiques.

Adform est à la fois un ad server et une plateforme demande side (DSP), travaillant donc aussi bien avec des campagnes un peu plus classiques, garanties, comme dans le programmatique et le RTB, sur display, mobile multi-écrans, rich media et vidéo. L’ad tech joue également la carte de la monétisation des audiences auprès des éditeurs proposant la valorisation de l’audience des sites grâce à la data, le management des deals et des négociations au sein de places de marché privatives.

 

Le rapport est disponible ici.

 

LUL

Adform_by device

 

Adform_CPMAdform_rich media