Rubicon arrive au Brésil pour développer ses activités en Amérique Latine

mai 9, 2014

imageLa publicité programmatique se globalise. Après les USA, l’Europe et l’Asie, Rubicon vise l’Amérique Latine avec l’ouverture d’un bureau au Brésil avec 2 personnes: Salomão B. Rodrigues Junior (Account Director) et Thiago Farias Lima Silva (Ad Operations Specialist).

La plateforme de la société est utilisée par plus de 700 éditeurs et développeurs d’applications dans le monde pour traiter avec des acheteurs représentant plus de 100 000 marques. C’est le premier bureau en Amérique Latine de Rubicon Project, qui fait suite à la récente expansion en Asie et au Japon, à l’initiative de Jay Stevens, Managing Director de l’International. « Nous avons constaté une croissance rapide et un important intérêt pour l’automatisation de la publicité en Amérique Latine. C’est donc le bon moment pour nous de pénétrer sur le marché avec une équipe locale. Nous ouvrons notre premier bureau à São Paulo pour permettre aux éditeurs et aux développeurs d’applications dans tout le Brésil de profiter de l’automatisation de la publicité. Les connaissances de Salomão en matière de technologie et de publicité axée sur les données ainsi que ses compétences analytiques permettront de fournir des conseils stratégiques très précieux, en tirant parti de la croissance des canaux de vente indirects », déclare Jay Stevens.

Martin Scott Greenblat, Directeur de Business Digital du Grupo Abril, ajoute : « L’expansion de Rubicon Project au Brésil signifie que nous pouvons exploiter les connaissances du marché local et bénéficier de leur plateforme d’automatisation de premier ordre pour tous nos titres. Les marchés latino-américains ont montré un potentiel de croissance rapide auprès des éditeurs et des annonceurs. L’automatisation vient compléter les offres existantes grâce aux  gains d’efficacité qui ont été constatés sur des marchés plus importants. Salomão offre un bon mélange de compétences techniques et de connaissance du marché pour permettre à des éditeurs brésiliens de premier plan, comme nous, de tirer parti de ce marché en plein développement. »

 

Pierre Berendes

 

Pierre Berendes