Square Link mise sur sa conformité à la Loi Sapin pour concurrencer Google AdSense

janvier 30, 2015

img-homeLe marché de la publicité sur Internet est dominé par de grosses entreprises, essentiellement américaines : Google, Facebook, Yahoo, Microsoft… Cette situation pose de nombreux problèmes, notamment pour le respect de la vie privée des clients et la non conformité avec la Loi Sapin. C’est pour répondre à ce problème que deux entrepreneurs strasbourgeois Wassim Ghenima (22 ans) et Jules Lagadic (23 ans) ont créé Square Link : une place de marché publicitaire. Square Link met en relation des éditeurs de sites (blogueurs, sites médias …) et annonceurs (ou agences) pour acheter et vendre des bannières publicitaires.

Comme sur Google Adsence, l’inscription est gratuite, sans engagement ni exclusivité. Square Link est transparent sur son fonctionnement, sa commission (25%) et ses statistiques. Il n’y a aucun frais caché, la carte bancaire n’est pas demandée et il n’y a aucun enregistrement de données bancaires sans autorisation.

img-purchaseSquare Link ne joue pas avec les données privées des internautes. La place de marché n’utilise pas de cookies publicitaires et elle ne récupère pas l’historique de navigation des internautes. En réalité, il est tout à fait possible de respecter la vie privée des utilisateurs et de proposer en parallèle des solutions de ciblage efficaces (comme le ciblage affinitaire) aux annonceurs.

L’objectif est  de diffuser 10 millions de publicités par mois et ils souhaitent donc augmenter les inscriptions d’éditeurs sur leur plateforme.

 

Pierre Berendes