SSP : jusqu’à 15% des spots publicitaires de Youtube contenaient un virus

octobre 3, 2013

Google n’est pas bon du tout quand il s’agit de protéger ses utilisateurs de la fraude et de virus. En effet, jusqu’à 15% de l’inventaire publicitaire de Youtube a été piraté par des annonceurs qui ont envoyé du code malicieux sur les utilisateurs du site selon Spider.io. Cette histoire n’est pas encore aussi connue de l’affaire Sambreel qui a secoué le web en général et Facebook en particulier il y a maintenant 2 ans de cela. Depuis Sambreel a été banni des SSP comme PubMatic, Rubicon ou OpenX. Mais Sambreel est revenu avec une approche très intelligente. Elle a piraté l’inventaire de Youtube à son profit.

Un cas classique d’arbitrage

L’entreprise a acheté une partie de l’inventaire display sur Youtube via des petits ad-exchanges « légitimes » pour des marques comme Amazon, American Airlines, AT&T, Ford, Toyota ou Sprint. Sambree a acheté l’inventaire non vidéo qui est relativement « bon marché » sur Youtube puis l’a transformé en inventaire vidéo qu’il a revendu dix fois plus cher. Pourtant ces deux types de publicités opèrent traditionnellement en vase clos avec des enchères différentes. Il s’agit d’un cas classique d’arbitrage puisque le CPM vidéo est en moyenne 10 fois plus élevé que pour les bannières traditionnelles. On achète donc de l’inventaire classique qui est revendu sur les ad-exchanges vidéos au prix fort.


Source : Business Insider