Un algorithme prévoit le potentiel de partage de publicités en ligne avant leur lancement

juin 4, 2015

y6x7ysrk-1376085090La régie Unruly lance en France un nouvel outil permettant d’aider les annonceurs à prédire le potentiel de partage des vidéos publicitaires avant leur lancement. Les annonceurs pourront désormais utiliser cette technologie prédictive pour identifier les déclencheurs émotionnels, sociaux et comportementaux qui assurent le succès de leurs contenus vidéo dédiés au marché français. Mieux encore, ils pourront estimer le earned media de leurs vidéos publicitaires avant toute dépense média. Unruly est le 3e ad network en France, avec plus de 38,5 millions d’internautes, soit une couverture de 83,6% (source Médiamétrie NetRatings – mars 2015).

Gilles Douieb, Country Manager France d’Unruly, explique : « Les Marques et les Agences de Création en France ont compris qu’il y avait une vie au-delà des publicités TV de 30 secondes, et que créer plus de contenus digitaux émotionnels permet une relation plus forte avec les consommateurs qui partageront ces contenus et achèteront leurs produits ou services ». L’algorithme a été conçu en combinant plus de 2 000 milliards de vidéos vues avec plus de 395 000 données consommateurs. En adaptant l’algorithme au marché français, Unruly a fait le constat suivant :

– Les vidéonautes français sont 22.9% plus susceptibles de partager une publicité vidéo que l’utilisateur moyen dans le monde.

– Cependant, la vitesse de partage de la vidéo est légèrement plus lente en France que dans le reste du monde. En moyenne, une campagne vidéo de marque en France génère 9% du total de ses partages durant les trois jours suivants sa mise en ligne. Un score légèrement plus faible que la moyenne globale de 42.4%. Les norvégiens sont ceux qui partagent le plus rapidement, générant 57.0% du total des partages durant ces trois premiers jours, suivie par la Corée du Sud avec 52.2% (source : Unruly Analytics).

– Comme dans beaucoup d’autres pays, le bonheur est le déclencheur émotionnel qui génère le plus de partages dans les campagnes vidéo françaises, suivi par l’inspiration. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les déclencheurs émotionnels les plus fréquents sont le bonheur et l’hilarité,

– En France, la motivation sociale la plus courante pour partager une vidéo en ligne est le partage de points de vue. Au Royaume-Uni, c’est la recommandation d’un produit ou service, tandis qu’en Allemagne c’est la conversation.

Pierre Berendes

tumblr_luuj0i5spP1r6brfpo1_500