Vidéo programmatique : un quiz révèle la méconnaissance des éditeurs et des annonceurs

février 17, 2015

Altitude Digital_1

Un questionnaire du type quiz dans le domaine de la vidéo programmatique proposé par l’ad tech Altitude Digital à 3000 éditeurs et annonceurs a permis de conclure que ce sujet reste complexe pour beaucoup. Certes, ils ont été assez minutieux et parfois même très techniques dans leurs questions et dans l’analyse des réponses. Il n’en demeure pas moins, que l’initiative a révélé un certain nombre de confusions et méconnaissances révélatrices de cette complexité, ce qui est, après tout, plus que naturel pour un domaine émergent.

Altitude Digital_3

Des 34 questions proposées en ligne, 76% ont obtenu des réponses correctes, en moyenne, nous explique dans un post le CEO d’Altitude Digital, Jeremy Ostermiller. Il paraît donc assez élevé le taux de questions mal répondues ou restées sans réponses. Oui, mais à condition qu’elles soient pertinentes et que l’analyse des réponses le soit aussi… Ostermiller donne quelques exemples d’incompréhension du marché.

Altitude Digital_2Tout d’abord on a tendance à attribuer différents sens à un certain nombre de concepts ou même à ne pas les comprendre. Des résultats désastreux auraient été observés en rapport aux questions demandant à définit ce qu’un « ad tag », la déduplication et celle abordant le processus qui permet aux DSP et SSP de communiquer autour d’un unique ID.

Les thématiques liées aux co-relations existantes entre la valeur des enchères, le volume d’impressions et les capping de fréquence ont également posé problème. Enfin, les réponses révèlent une propension à mélanger des termes qui renvoient à des définitions différentes, comme programmatique direct et programmatique premium.

« Les résultats plus faibles en rapport aux questions plus techniques ont mis en valeur le fait que le programmatique est encore à ses débuts et de nombreuses entreprises mettent au point leur propre langage », analyse-t-il. Il serait ainsi temps selon lui que l’on s’intéresse et l’on contribue davantage aux efforts de standardisation tels que ceux de l’IAB qui a créé un glossaire des termes.

Lire ici le post du CEO d’Altitude Digital.

Cliquez ici pour accéder et répondre au quiz.

LUL