Vie privée : Apple obligée de faire le ménage dans son app store

octobre 21, 2015

Apple-iPhone

Apple a du vite réagir vite pour conforter son image en matière de garant de respect de la vie privée.  Et ce grâce aux révélations de la start-up SourceDNA (ici), selon lesquelles 256 applications disponibles dans l’app store d’Apple servaient à capturer des données personnelles des utilisateurs d’iPhone, dont des numéros de série, des adresses email et d’autres types d’informations d’ordre personnel. Or, ces sont des données dont la capture est strictement interdite par les conditions d’utilisation de l’app store imposées aux développeurs d’applications.

SourceDNA indique que les développeurs des applications en question (des Chinois pour la plupart) ne sont probablement pas au courant de ces violations puisque la source du SourceDNA_20151018-privapis-asmproblème est le logiciel (SDK) qu’ils utilisent pour le volet publicitaire, développé par l’entreprise d’origine chinoise Youmi.

Selon les déclarations attribuées à Apple et répercutées par un important nombre de médias spécialisés aux Etats-Unis et dans le monde et par SourceDNA (voir ici), l’entreprise reconnaît que toutes ces applications ont utilisé le kit de développement publicitaire de Youmi, confirme qu’il s’agit d’une violation de ses règles de sécurité et de respect de la vie privée et informe le retrait de toutes les applications d’App Store utilisant ce logiciel.

SourceDNA estime qu’un million de personnes dans le monde, notamment en Chine, auraient été victimes de l’escroquerie. C’est un fait qui ne contribue hélas pas à améliorer l’image des pratiques de collecte de données à des fins d’analyse marketing ou d’activation publicitaire.

(Images : Apple et Source DNA.)

 

LUL