Vivaki: le CA programmatique monte en flèche en 2013

décembre 11, 2013

L’année 2013 a été une année euphorique pour l’industrie du programmatique en France, les chiffres l’attestent, mais aussi pour Vivaki, selon Jean-Baptiste Rouet, son directeur général. Vivaki, dont l’activité de trading desk ouverte il y a moins de deux ans en France est incarnée par Audience on Demand, a vu son chiffre d’affaires multipliée par trois en 2013, année où, d’ailleurs, pour la première fois, de nouveaux clients ont été captés hors agences sœurs du groupe Publicis.

Audience on demand_capturePionnier sur la vidéo

Travaillant sur tous les formats et devices, en performance et en branding, l’agence cherche à bien mettre en valeur son activité vidéo, en se positionnant comme pionnière. A la clé, un travail de private deals en amont avec des régies, lui a permis de proposer aux annonceurs, en programmatique mais hors RTB, de l’inventaire premium, au départ non destiné aux campagnes automatisées, gage de qualité, en modèle garanti et en pass-back (si l’inventaire ne convient pas, il est rendu à l’éditeur pour ses ventes en direct).  Jean Basptiste défend ce produit comme étant la plus grosse place de marché privée vidéo française, qui a la capacité de proposer de l’emplacement beaucoup plus premium que la concurrence, tout en réunissant une audience très large avec 25 éditeurs, parmi les plus importants, qui atteindraient pas moins de 87% de l’audience française, comme, pour n’en citer que trois, Dailymotion, Youtube et Yahoo.

DSP : une négociation qui traîne avec Appnexus depuis plus d’un an

Côté techno, Vivaki travaille avec plusieurs DSP, comme DBM, Turn, Videology et MediaMath, et quand nous lui demandons où en sont-ils des discussions avec AppNexus, qui semblent traîner depuis un an, il nous répond que les négociations sont en cours aux Etats-Unis, mais que tant qu’AppNexus ne leur offrira pas toutes les garanties de sécurité qu’ils exigent, et bien, ils ne signeront pas. « Nous avons un processus de qualité extrêmement rigoureux et nous passons en revue nos partenaires DSP sur 500 critères. », explique-t-il.

Xaxis et 24/7 Media : effet d’annonce ?Vivaki_Logo

Interrogé sur la toute récente fusion entre Xaxis et 24/7 Média, du groupe WPP, rival historique de Publicis, Jean-Baptiste ne mâche pas ses mots : « C’est une façon de fermer proprement 24/7 media qui était un business déclinant et de dire au passage que Xaxis est numéro 1. »  Sauf que cela pose deux problèmes, dit-il : d’une part, on ne peut pas être juge et partie, allusion faite au fait que désormais le nouveau Xaxis cumule des activités à la fois de SSP et de DSP ; d’autre part, le CA annoncé  inclut de la vente en régie classique, qui était l’activité de 24/7 Média, ce qui est donc « une façon de gonfler les chiffres ». Pour le directeur général de Vivaki, nul doute qu’Audience On Demand est bien le n° 1 mondial.

Des chantiers de premier plan

Après une année de développement en flèche du programmatique en France, il est grand temps de se poser pour se remettre en question sur quelques points fondamentaux, nous confie Jean-Baptiste Rouet. Nous reviendrons la semaine prochaine avec lui vous parler de créa, 3rd party data et mesure de l’attribution.

L.U.L.