Ce que les Français pensent des publicités mobiles (étude)

juillet 20, 2016

Pub mobile utilisateurs_numbate_MMA_open2

Alors qu’ils affirment être assez souvent, voire très souvent, exposés à la publicité sur mobile, les utilisateurs français nourrissent une relation assez ambiguë à cet égard : tandis que 76% jugent la publicité sur mobile (sur le web et les applications) « trop intense », 62% l’estiment nécessaire au bon fonctionnement des sites.

Avec les différentes agences de veille et de prospective de marché annonçant une arrivée enfin effective des budgets publicitaires sur le mobile, une étude tout récemment dévoilée s’intéressant à ce que pensent les utilisateurs de la publicité sur mobile tombe à point nommé.

Réalisée en partenariat avec Numbate, LesMobilizers, l’organisation Mobile du groupe Dentsu Aegis Network et la Mobile Marketing Association France, cette étude « a pour objectif de définir les bonnes pratiques en matière de formats publicitaires sur mobile et ainsi améliorer l’expérience utilisateur et réconcilier le mobinaute avec la publicité mobile ».

Pour ce qui est des formats justement, l’étude montre que 68% des mobinautes interrogés préfèrent les bannières en bas de page, et que  57 % préfèrent les publicités intégrées au contenu (natives).

Un enseignement : les bloqueurs sont encore peu présents sur le mobile en France

L’étude a été déployée en deux phases. La première, de diagnostic, a consisté à interroger 1000 répondants équipés de smartphones  au sujet de leur expérience utilisateur face à la publicité sur mobile. « Lors de la phase expérientielle, 100 mobinautes experts ont testé l’application Fairblock, un bloqueur de publicités mobile développé par Numbate sensibilisant intelligemment les mobinautes sur les conséquences du blocage de la publicité. »

Grâce à ce test, on apprend que la pédagogie peut avoir un impact significatif sur les comportements des utilisateurs et notamment dans l’acceptation de la publicité puisque l’étude démontre que 38 % des intentionnistes se déclarent prêts à changer d’avis après avoir pris connaissance de la relation entre la publicité et le financement des sites gratuits.

Toujours d’après cette enquête,  4 % seulement des mobinautes interrogés déclarent être équipés d’un bloqueur de publicités sur leur smartphone et  19 % ont l’intention de le faire dans les six mois à venir.

Plus de détails dans l’infographie ci-dessous.

Pub mobile utilisateurs_numbate_MMA