Envie d’optimiser vos campagnes entre différents DSP et Ad Networks ? Découvrez l’analytique tout-en-un de Reduce Data

avril 8, 2013

8476269351_b154dbcd48_bPour ceux qui opèrent des campagnes RTB au quotidien, il est fréquent d’utiliser plusieurs sources de trafic, qu’il s’agisse de DSP ou de Ad Networks. La raison est souvent assez simple : avoir plus de reach. Si toucher un plus grand nombre d’internautes en utilisant plusieurs sources de trafic présente un avantage indéniable, la multiplication des DSP ne se fait pas sans peine. C’est pour y remédier que Reduce Data vient de lever 500k$. La jeune pousse promet d’utiliser les données des annonceurs afin d’optimiser les campagnes d’un annonceur entre ces différentes sources de trafic. Aujourd’hui, la plateforme de Reduce Data se connecte à Appnexus, MediaMath, DataXu, Velocity, 4info ou encore Ad Magnet. Elle promet une analyse plus pointue des campagnes ainsi que des recommandations quant aux optimisations à mettre en place. Pour ce faire, Reduce Data s’appuie sur une analyse des données issues des différentes plateformes en temps réel et couple cette information avec l’analyse de l’audience. L’objectif est clair : mieux dépenser.

Dans quel cas Reduce Data est-il utilisé ?

8477358486_d699802d13_bDans le cas où l’on cible un même internaute qu’il s’agisse d’un visiteur ou d’un client, Reduce Data permet de transférer les informations d’une source à l’autre et donc de livrer si besoin une autre bannière. L’approche « cross network » vise à éliminer le gaspillage dans l’hypothèse ou un réseau A continue de recibler un internaute alors que ce dernier a cliqué sur une bannière émise par un réseau B. Pour ce faire, l’entreprise doit passer son cookie entre les différents DSP utilisés. Cette approche est très similaire de celle de l’éditeur britannique TagMan, à l’origine spécialisé dans le Tag Management. A un niveau d’investissement moindre Google Analytic fait l’affaire. Adobe Marketing Cloud et comScore, qui a racheté il y a quelque temps AdXpose, sont aussi présents sur ce terrain. Mais les vrais concurrents de Reduce Data sont plutôt Adstage ou encore Pixalate.

L’approche de tableau de bord mise à jour en temps réel constitue un vrai plus. Surtout lorsque l’on opère sur différents DSP, les fichiers Excel deviennent rapidement lourds à utiliser. Comme sur un ad server, Reduce Data est en mesure de vous donner la fréquence d’exposition aux messages publicitaires. Un vrai plus quand on n’a pas les moyens de s’offrir Doubleclick.

tumblr_mcbchzo9441ry61o2o1_1280En plus d’offrir une vue globale de l’ensemble des leviers, Reduce Data pointe les incohérences et propose des recommandations sur l’amélioration des performances des campagnes. Cerise sur le gâteau, Reduce Data intègre la visibilité des bannières.

Les 0,5 M$ issus du tour d’amorçage vont permettre à Asif Ali, son CEO de développer sa force commerciale.  L’entreprise basée à la fois en Inde et en Californie a séduit une douzaine d’agences et des annonceurs comme Electronic Arts. Son modèle économique est simple : un pourcentage d’environ 10% sur le coût media. L’entreprise promet d’économiser entre 20 à 30% du budget qui serait aujourd’hui « gaspillé ». Dans ce cas-ci l’économie effective est de 10 à 20%.

Si vous avez envie de tester la plateforme de Reduce Data, n’hésitez pas à partager votre retour d’expérience.


Livre blanc : Optimizing Media Spends

 8477358520_d859282477_b 8476269413_8b305ec561_b 8505718407_e4b9127f19_b