Facebook conserve des partenaires non officiels dans l’ombre sur FBX : un double jeu ?

mars 5, 2015

facebook-exchangeLe marché semble un peu perplexe : Facebook décide de réorganiser son programme de partenaires en enlevant officiellement l’accès de son ad exchange display et retargeting FBX mais non officieusement à une dizaine d’entreprises de l’ad tech. Selon adexchanger, ces plateformes et tierces parties – dont Adform, Adobe, DataXu, Conversant (Epsilon), MyThings, PerfectAudience (Marin) et Struq (Quantcast) – seraient toujours actives, et officiellement out.

Mais que veut dire cela au juste ?

Selon des sources anonymes relayées par adexchanger, Facebook aurait sollicité des niveaux plus élevés de dépenses de campagnes à ses anciens partenaires pour leur donner de nouveau accès au badge de certification de son programme. Il s’agirait ainsi d’une stratégie pour faire monter le ticket d’entrée au club et d’inciter les anciens partenaires à intensifier leurs dépenses, sans pour autant leur fermer les portes.

FBX_2Cette mesure a pour conséquence d’augmenter les rumeurs selon lesquelles le réseau vise progressivement à fermer son ad exchange et privilégier des solutions développées depuis en direct – dont le programme Custom Audiences – pour la mise en place de campagnes publicitaires ciblées. Cela aurait l’avantage de réduire le nombre d’intermédiaires. Personne n’ose cependant se risquer sur une prévision de quand cette fermeture supposée aurait lieu.

Mais adexchanger rappelle que Facebook ne dispose pas en interne de technologie solide pour permettre le déploiement de campagnes de retargeting notamment dans des secteurs dits plus complexes tels que la distribution et les voyages : « Il doit compter sur des intermédiaires tels que Criteo, Triggit et TellApart pour servir ses clients », analyse l’auteur de l’article Zach Rodgers, rédacteur-en-chef d’adexchanger. Et l’objectif serait ainsi de laisser à FBX seulement le traitement de campagnes plus complexes.

Il convient de rappeler que pour d’autres programmes de partenariat sur les outils de campagne de Facebook, certains partenaires y ont accès mais ne sont pas pour autant encore nommés en tant que « partenaires marketing », rappelle Zach.

Aucun communiqué officiel n’a pas encore été diffusé par Facebook sur ce sujet en France.

LUL

Lire ici l’article d’adexchanger.

Lire aussi notre article faisant le point de la réorganisation en cours sur FB.

 

LUL