Facebook s’offre Atlas, l’adserver de Microsoft pour moins de 50M$

février 7, 2013

facebookCe n’est encore une rumeur mais plusieurs informations concordantes nous permettent d’affirmer que les équipe d’Atlas (Microsoft) vont rejoindre Facebook dans quelques jours. L’information que nous vous avions révélée le 6 décembre dernier a été confirmée anonymement par des salariés de Microsoft. Aujourd’hui, l’information vient de fuiter chez nos collègues de CNet et d’AdAge. L’absence de commentaire de la part de Facebook et de Microsoft tend à prouver que nous visions juste. L’annonce sera officialisée la semaine prochaine. Mais de quoi parle-t-on ?

Finalement, c’est Facebook qui va hériter d’Atlas. Sur le déclin, la brique d’AdServer propriété de Microsoft est en vente depuis très longtemps. Au début Microsoft espèrait en retirer plus de 100 M$. Il faut dire que Microsoft a payé 6 Mds $ pour aQuantive. Microsoft a déjà déprécié la majorité de cet actif. Aujourd’hui le montant de la transaction est situé entre 30 et 50 M$. Facebook va donc pouvoir encore mieux concurrencer Google et Yahoo sur le marché publicitaire.

L’ad network de Facebook pourrait se différentier des concurrents par les donnée sociales introuvables ailleurs. Lorsque Facebook possèdera son propre AdServer, les annonceurs et agences pourront se connecter directement et ainsi mieux mesurer l’efficacité de leurs campagnes. Aujourd’hui les annonceurs doivent se connecter à l’API de Facebook pour se connecter à son ad-exchange (FBX) ou sa plateforme publicitaire.

Avec Atlas, Facebook va pouvoir contrôler de bout en bout la technologie et donc se passer d’intermédiaire. Certes Altas est encore utilisé surtout Outre-Atlantique par de grosses agences et des clients comme AT&T ou Polo Ralph Lauren pour servir et mesurer leurs campagnes digitales. Face à l’essor de Google avec DoubleClick for Advertisers, l’entreprise a perdu beaucoup de parts de marché.

Attendons la prochaine semaine pour l’officialisation de la transaction.