Fraude : Videology et White Ops annoncent 500 millions d’euros protégés de l’action des robots

juillet 6, 2016

Videology_WhiteOps_open

Un chiffre intéressant : 500 millions d’euros est le montant des budgets publicitaires que la plateforme d’achat d’impressions vidéo Videology affirme avoir réussi à protéger de l’action des fraudeurs entre mai 2015 et mai 2016.

Ce montant aurait payé les 28 milliards de requêtes effectuées par des robots malveillants que la plateforme a priori a réussi à bloquer en amont, avant donc qu’une transaction ne soit concrétisée, et ce grâce à l’intégration avec le dispositif de sécurité d’une entreprise de prévention et de détection de trafic frauduleux (NHT – Non Human Trafic), en l’occurrence White Ops.

« Sans la mise en place d’outils de blocage, la diffusion de ces publicités aurait déporté près de 500 millions d’euros de budget alloué par les annonceurs vers des organisations cybercriminelles (bot operators) ciblant les placements publicitaires », indique un communiqué.

Souvenons-nous, l’étude que White Ops a réalisé début 2016 pour le compte de l’Association nationale des annonceurs (ANA) aux États-Unis estimait à $ 7,2 milliards  le montant de budgets publicitaires mondiaux qui seront détournés cette année par les robots générateurs de fausses impressions publicitaires. La majorité d’entre eux – deux tiers – agirait à partir d’ordinateurs résidentiels (lire ici).

(Image: étude Videology/WhiteOps.)