Improve Digital lance un outil de contrôle et de changement des prix planchers pour les éditeurs

juin 10, 2014

Improve Digital_imageUn nouvel outil permettant aux éditeurs de mieux calibrer et imposer des prix planchers, suivant la tête du client. C’est sans doute une façon grossière mais pas tout à fait inexacte de présenter la nouvelle solution Princing Control Centre (PCC) de la plateforme Supply Side Improve Digital. Les éditeurs pourront ainsi désormais établir des prix planchers pour chaque emplacement de leurs inventaires en fonction de nombreux critères spécifiques à l’inventaire, tout comme au profil de l’annonceur et de la publicité que l’acheteur souhaite proposer, ou bien aux données et caractéristiques d’audiences spécifiquement ciblées par lui.

Comme l’explique clairement le communiqué annonçant le lancement de la solution (voir ici), il s’agit bien pour les éditeurs désormais de définir et de contrôler des prix planchers suivant le type d’acheteur et même le profil même de l’acheteur suivant ce que chaque site ou emplacement peut lui procurer comme intérêt en fonction des cibles et objectifs de sa campagne.

Pour le responsable digital de RTL au Pays Bas, Elwin Gastelaars, la solution est intéressante pour les deux côtés, éditeurs comme acheteurs, car « Des contrôles plus avancés sur les prix nous permettront de mettre en place une stratégie de yield bien plus fine, ce qui bénéficiera aussi bien les acheteurs que les vendeurs dans la mesure où les éditeurs pourront segmenter leurs inventaires de façon bien plus spécifique », dit-il.

Improve Digital joue la carte de l’indépendance, de l’Europe et du premium. Basée à Amsterdam avec des bureaux au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne, Improve Digital est une plateforme supply side travaillant sur tous les formats et écrans et proposant à ses clients éditeurs premium en plus une place de marché privative, la 360 Private Ad Exchange. Ils seraient une centaine d’éditeurs et médias européens à utiliser leur plateforme.

LUL