La publicité native en mode programmatique arrive enfin chez Smart Adserver

avril 21, 2015

201d21611c646fb1b4905fd537be1e81879d3671Il était temps. Il aura fallu attendre l’année où le marché de la publicité native dépasse les 10 milliards de dollars pour que la plateforme publicitaire Smart Adserver intègre au sein de son ad server des capacités de diffuser ces formats natifs en mode programmatique.

Une bonne nouvelle quand on sait que le marché va plus que doubler dans les trois prochaines années. Au regard de ces chiffres, le format natif est désormais incontournable dans le cadre des stratégies d’achat d’espace. Smart AdServer a attendu la sortie du standard Open RTB sur ce format, avant de lancer son offre. C’est désormais chose faite, avec l’intégration de templates Native Ads au sein de sa solution RTB+, sur tous les terminaux en desktop, mobile web ou in-app. La transparence vis à vis de l’internaute est le facteur clé du succès de ce format, notamment en mobile, puisque le Native Advertising, considéré comme non intrusif, s’intègre naturellement dans le flux éditorial d’un média avec un contenu édité par les marques à forte valeur ajoutée.

Pour l’éditeur, la création et activation des campagnes en Native Ads dans RTB+ se font aussi simplement que les autres campagnes. Il peut créer ses formats natifs grâce à l’éditeur de formats, et la plateforme s’occupe de les monétiser sur le canal programmatique.

Pour les acheteurs, il suffit qu’ils soient compatibles avec la nouvelle extension Native Ads du standard OpenRTB, pour qu’ils puissent profiter de l’inventaire Native des éditeurs RTB+.

1566335-cyrille-geffray-directeur-general-chez-smart-adserver “Grâce à notre plateforme intégrée, nos clients peuvent désormais gérer et monétiser des campagnes desktop et mobile en Native Ads, en directe et en programmatique. Ces deux leviers complémentaires que sont le Native Advertising et le RTB vont permettre à nos clients d’une part de générer de nouveaux revenus en programmatique et d’autre part de répondre aux attentes des annonceurs en leur offrant ainsi une meilleure visibilité au coeur de l’éditorial, un contenu plus long et un meilleur engagement de l’utilisateur” explique Cyrille Geffray, Directeur Général de Smart AdServer.

Il reste maintenant qu’il faut que les éditeurs proposent leur inventaire, autant dire que ce n’est pas encore gagné. Mais on progresse.

Pierre Berendes