La publicité vidéo continue de migrer vers le mobile qui double de taille en 2014

mars 13, 2015

homepage_section_mobileLes mobiles et les tablettes représentent désormais plus du tiers de l’audience vidéo en ligne au 4ème trimestre 2014 selon une étude d’Ooyala. Le ratio a doublé ce qui veut dire que les mobiles et tablettes ont affiché un taux de croissance record, près du double du nombre de vues au quatrième trimestre 2013, plus de cinq fois le nombre de vues de 2012.

« Cette tendance est représentative de l’importante opportunité pour les diffuseurs et les éditeurs de personnaliser l’expérience pour les utilisateurs mobiles, à la fois pour le contenu visionné et les publicités affichées », déclare Jay Fulcher, Président Directeur Général d’Ooyala. « Alors que les écrans des téléphones continuent de s’agrandir et que les données et les stratégies de planification tarifaire sont optimisées pour encourager une meilleure expérience de vidéo à la demande, les sociétés avec une stratégie mobile claire seront les plus à même de maximiser leur reach et leurs revenus. »

Broadcasters et éditeurs : Impressions publicitaires mobiles

Alors que les mobiles deviennent une forme principale de consommation de vidéos, les impressions publicitaires commencent à suivre. Les données sur le marché européen comprises dans le rapport de Videoplaza, indiquent que pour les diffuseurs et les éditeurs, les mobiles ont, après les PC fixes, connu la plus forte croissance d’impressions publicitaires.

En décembre 2014, 35% de toutes les impressions publicitaires en ligne pour les éditeurs européens provenaient de mobiles, soit plus du double de la part des tablettes (14%) et proche de la part des PC fixes (51%). D’autre part, les chaines de télévision ont vu 12% de leurs impressions publicitaires provenir à la fois des mobiles et des tablettes, les PC occupant la part la plus importante à 76%. Le contenu des éditeurs web peut s’adapter à tous les formats vidéo, de court à long, ce qui est l’idéal pour la consommation sur mobiles et tablettes, tandis que les chaines de télévision offrent principalement du contenu au format long.

ad impression viewabilityPression publicitaire : Des différences en fonction du terminal

Avec cette croissance des impressions publicitaires mobiles, le rapport met en lumière les opportunités pour les fournisseurs de contenu d’augmenter la pression publicitaire sur tous les appareils, en particulier alors que les mobiles et les tablettes deviennent les supports de plus en plus privilégiés pour le contenu au format long (d’une longueur supérieure à 10 minutes).

Au quatrième trimestre 2014, les utilisateurs de tablettes avaient le plus fort engagement par rapport à tous les autres appareils, passant 70% de leur temps à consulter du contenu au format long. Les utilisateurs sur mobiles partagent leur temps équitablement entre les contenus à format court et format long, respectivement 54% et 46%. La croissance de la consommation de format long sur les petits écrans a été une constante sur les trois ans où ce rapport a été publié. Les fournisseurs de contenu doivent penser à augmenter les placements publicitaires « mid-rolls » à mesure que les utilisateurs démontrent un plus fort engagement sur ces supports.

Express Roularta_1Autres points à retenir :

  • Les utilisateurs de télévision connectée consomment des séquences vidéo plus longues : Ils ont passé 41 % de leur temps sur une télévision connectée à regarder des vidéos de plus de 60 minutes.
  • Les PC ont les plus fort taux de remplissage sur tous les supports sur tous les segments mesurés, atteignant 80% pour les diffuseurs et 69% pour les éditeurs.
  • Les chaines de télévision possèdent le meilleur taux de complétion (87 %), suivis par les éditeurs (71 %).
  • Plus de 38 % des visionnages de vidéos ont été effectués sur des smartphones et des tablettes. C’est le plus haut total mensuel constaté au cours de ces 3 dernières années.
  • Les visionnages de vidéos sur mobiles et tablettes en décembre ont montré une hausse de 15 % par rapport à novembre. Cette croissance mois par mois est la plus élevée en matière de visionnages de vidéos sur mobiles et tablettes depuis que le Global Video Index a commencé à rapporter des indicateurs vidéo.

 

Pierre Berendes