La sécurité du contexte de diffusion des publicités en ligne s’améliore… (étude)

avril 3, 2017

Contenus en ligne

Et si l’on vous disait que la sécurité du contexte de diffusion des publicités en ligne s’améliore ? Le récent tollé déclenché par l’industrie de la publicité au sujet de l’absence de sécurité de diffusion sur le numérique, suite aux dérapages observés sur YouTube, est en effet en fort contraste avec les résultats de l’étude dévoilée presque en même temps par Integral Ad Science (IAS) sur l’état de la qualité des médias. Aux États-Unis en tout cas, d’après l’entreprise, la sécurité de la marque (brand safety) s’améliore.

D’après IAS, les infractions à la sécurité de la marque ont régressé à 8,6% le second semestre de l’année passée, contre 9,5% le premier semestre. En France, ce niveau de risque se situe à 3,4%, ce qui est considéré modéré. Pas de surprise, le niveau de brand safety est d’un point supérieur au sein d’inventaires négociés en direct, comparé aux places de marché programmatiques.

IAS arrive à ces résultats à partir de l’analyse des impressions circulant dans sa plateforme, dont le rôle est justement d’assurer la sauvegarde de la brand safety pour ses clients (tout comme le combat de la fraude et l’amélioration de la visibilité). En identifiant les mauvais contextes de diffusion, l’outil permet à l’annonceur de ne pas acheter l’impression.

Même si l’étude démontre une amélioration générale, elle ne manque évidemment pas de mettre en garde sur le fait qu’avec « l’avènement de fausses informations et l’augmentation du contenu violent et extrémiste, la brand safety demeure un problème majeur pour les annonceurs, soulignant la nécessité d’une solution servant à protéger la réputation des marques ».

LUL

(Image: Shutterstock.)