Le ciblage publicitaire mobile selon une approche premium: le modèle de la française Ogury

septembre 23, 2016

Ogury_open

C’est une entreprise française née il y a à peine deux ans déjà bien implantée en Europe, qui se dit profitable, avec quatre autres bureaux en Europe, une équipe de 100 personnes, des campagnes déployées dans 80 pays et l’annonce toute récente d’une levée de $ 15 M : il s‘agit de la plateforme de ciblage publicitaire sur mobile Ogury.

Ogury se présente comme une plateforme premium. Elle est directement connectée à 10 000 applications mobiles dont l’inventaire elle monétise et où elle collecte des données a priori consenties de plus de 250 millions de mobinautes (d’après l’entreprise). « Intégrée au sein de plus de 10 000 applications, sa technologie propriétaire Ogury_2permet après avoir obtenu le consentement de l’utilisateur (opt-in) de collecter les données de navigation mobiles, de téléchargements et d’usages d’applications, et d’autres données comportementales », explique le communiqué annonçant la levée de fonds.

La plateforme défend que le niveau de ciblage qu’elle atteint est inédit : les marketeurs pourraient mener des campagnes plus pertinentes et les éditeurs, valoriser le prix de leur inventaire, tout en assurant le respect de leurs utilisateurs grâce à des campagnes plus intelligentes. Les utilisateurs seraient d’après l’entreprise toujours en mesure d’activer (opt-in) ou de désactiver (opt-out) la collecte des données à tout moment.

« On accuse souvent à tort les ad-tech spécialistes de la data, mais les données ne sont pas la source du problème… au contraire, les bonnes données sont la solution », déclare dans un communiqué Jean Canzoneri, CEO et co-fondateur de Ogury. « Nous récupérons une donnée exacte et complète, nous n’extrapolons pas. En sachant exactement ce que font les consommateurs sur leur téléphone, nous souhaitons faire des publicités de véritables recommandations. »

Ogury n’est pas connectée aux places de marché programmatiques : les acheteurs seraient a priori « uniquement des marques premium » qui viennent directement via des agences média, peut-on lire sur leur site.

Le montant levé auprès de ses partenaires historiques Ventech, Covent Partners et ACG et d’Idinvest Partners servira à financer l’expansion internationale de l’entreprise, notamment aux États-Unis, son développement et la R&D.

LUL

(Images issues de www.ogury.co.)