Le display va battre le search cette année aux Etats-Unis

janvier 22, 2016

BlommReach_search

Les dépenses avec la publicité du type display aux Etats-Unis devront dépasser les montants alloués aux liens sponsorisés (search) aux Etats-Unis cette année, selon eMarketer. C’est une première.eMarketer_display

Dans la catégorie « display » on inclut les bannières classiques, mais également les publicités vidéo et interactives (rich media), entre autres formats. Ensemble ces formats compteront pour 47,9% des dépenses en publicité numérique, selon eMarketer, soit l’équivalent de $ 32,17 milliards.

Au sein de cet ensemble display, la catégorie qui compte le plus (20% de l’ensemble de dépenses dans le numérique) est celle dite des bannières classiques et « autres », qui inclut différents types de publicité native et sociale, comme celles affichées sur Facebook et Twitter.

Le format vidéo grimpe de deux points par rapport à 2015 et va compter pour 14,3% des investissements consacrés à la publicité numérique. Pour ce qui est du rich media, la hausse de 36,4% projetée pour cette année des dépenses avec ce type de format est attribuée notamment à l’essor de l’out-stream, c’est-à-dire des publicités vidéo diffusées en-dehors du contenu vidéo.

Un autre aspect important qui va définir ces budgets consacrés au display, à l’exception de la vidéo : le mobile sera le canal de prédilection de ces annonceurs, qui y dirigeront 77,5% de leurs dépenses avec le display. Pour ce qui est des vidéos, celles-ci seront encore diffusées davantage sur desktop (57,5% des budgets) que sur mobile.

eMarketer_formatMais eMarketer émet un petit bémol à toutes ces projections : la croissance des dollars publicitaires dans le display ne sera possible que grâce aux investissements dans des capacités avérées de ciblage cross-device, de publicité programmatique, de visibilité et de lutte contre la fraude.

 

Plus de détails ici.

 

LUL

 

(Images: eMarketer.)