Le Guardian, CNN, Financial Times et Reuters : unis dans le programmatique !

mars 19, 2015

Pangaea AllianceC’est le genre d’annonce qui marque un passage, une étape : quatre importants médias internationaux annoncent le lancement de leur place de marché programmatique privative commune. The Guardian, CNN International, le Financial Times et l’agence Reuters proposeront ensemble aux annonceurs leur inventaire ainsi que celui d’un invité de marque, The Economist, de manière programmatique. Les concurrents d’hier ont compris qu’en matière de monétisation ils gagneront à s’unir… pour proposer des segments et des données qui permettent le déploiement de campagnes de pub personnalisée et non pas uniquement des espaces sur des contextes dans des adresses URL identifiées. C’est exactement la même logique qui a donné naissance en France à La Place Media et à Audience Square.

Leur place de marché baptisée Pangaea Alliance utilise la technologie Rubicon Project. Pangaea ou Pangée est Pangaea Alliance_partnersune référence au supercontinent qui constituait l’ensemble des terres émergées sur la planète Terre avant son détachement. L’alliance serait en mesure en effet d’offrir aux annonceurs les clés vers 110 millions individus « influents ». Ensemble.

The Guardian – cet important média britannique présent également aux Etats-Unis précurseur dans l’adoption des technologies de monétisation programmatique (lire ici) – serait à l’origine du projet. La phase bêta démarre en avril avec de l’inventaire display. Selon le communiqué, « en travaillant ensemble pour partager des formats et des données, ces organisations traditionnellement concurrentes sont en mesure d’offrir aux marques des solutions de publicité automatisée sur mesure en complément à ce qu’elles proposent déjà en matière de digital ».

Le programmatique vient donc ouvrir, enrichir et non pas concurrencer le direct. 10% de l’inventaire de chaque éditeur sera ainsi mis à disposition de la place de marché dans un premier temps, signale adexchanger. La data sera évidemment un point fort, puis qu’une DMP unifiée pourra réunir à la fois les données des abonnés et celles relevant de la navigation des lecteurs actuellement traitées séparément par les plateformes de chaque éditeur, toujours selon adexchanger.

« Dans un monde plus complexe et constitué en réseaux, Pangaea donnera aux annonceurs une solution programmatique unique pour brasser de l’influence à large échelle, leur permettant de trancher dans un marché de plus en plus fragmenté utilisant les technologies le plus à jour », déclare le directeur de revenus globaux à The Guardian News & Media et leader du projet Pangaea, Tim Gentry. Il rappelle que la clé de cette alliance est la crédibilité fournie par ses éditeurs membres.

Dans un premier temps, ces éditeurs fourniront les équipes qui piloteront l’alliance jusqu’à ce que dans le courant de l’année une entité propre à Pangaea voie le jour. Plus de détails concernant les formats et les autres écrans n’ont pas encore été dévoilés.

LUL