Le programmatique et la data au service du changement de stratégie de l’Oréal

août 10, 2015

MaybellineCela se passe au Royaume-Uni. Le nouveau directeur de marketing de l’Oréal pour le Royaume-Uni et l’Irlande, Hugh Pile, souhaite se servir du programmatique et de l’analyse des données sur les campagnes menées sur le digital pour évaluer l’impact de ses décisions stratégiques de changement. Les tests vont démarrer avec les marques Lancôme, Maybelline et L’Oréal Preference.

Maybelline_openLe changement consiste à privilégier des messages visant à toucher plus le volet émotionnel des consommatrices que l’aspect utilitaire et fonctionnel de chaque produit. Pour ce faire, le canal digital est privilégié afin de susciter de l’échange avec les cibles. De plus, durant les prochains trois mois, ke groupe va analyser les données concernant les réactions des audiences à chaque campagne pour les trois marques choisies comme pilotes.

« Nous allons chercher à comprendre les mouvements des consommatrices à la fois sur le online et le off-line en construisant des segments, en organisant ces audiences au sein de profils et enfin en nous assurant que nous sommes en train de leur servir des messages tout à fait pertinents », a-t-il déclaré, en interview à The Drum. Le but est clairement de tester pour ensuite appliquer cette même méthode à toutes les marques du groupe sur place.

Lire aussi l’article paru dans The Drum.

LUL

(Images : maybelline.com)