L’impact du mobile mesuré par une analyse cross device désormais possible sur Facebook

août 15, 2014

Facebook_cross device reportsCela ne devrait en effet plus tarder : le réseau social n°1 mondial offre désormais à ses clients marketeurs un outil d’analyse cross device d’impact et performances des campagnes. Il n’est certes pas le seul à le faire, mais il est le seul à avoir à la fois un reach extraordinaire et la capacité de suivre ses utilisateurs où qu’ils soient, ce qui facilite grandement la tâche !

L’outil, qui vient d’être lancé, permettra aux annonceurs clients de Facebook d’observer comment les utilisateurs ciblés évoluent entre différentes appareils, mais aussi entre web et applications. Plus précisément, ils sauront de quelle manière et à quelle niveau une publicité les amène vers une conversion (achat, remplissage de formulaire, abonnements etc .) d’un appareil à un autre.

Ce faisant, Facebook approche la lecture et l’analyse de la réalité, il met une loupe permettant de constater si telle publicité personnalisée affichée sur une tablette ou smartphone donnera lieu à une conversion sur le desktop au bureau, voire à la maison. L’analyse pourra ainsi suivre le comportement multi-écrans des consommateurs, qui est aujourd’hui un fait. Comme l’indique le CEO de l’ad tech californienne partenaire de Facebook TellApart, Josh McFarland, le fait d’analyser l’interaction entre les clics et les conversions à travers différents appareils ne fait que confirmer une réalité déjà connue : les publicités mobiles sont en train de tirer vers le haut les ventes et partout.

« Facebook proposait déjà l’analyse du ciblage, de l’offre média et des conversions à travers les différents appareils. Avec ce nouveau rapport cross-device, les annonceurs sont désormais en mesurer de visualiser les appareils dans lesquels les personnes voient les publicités, et ceux avec lesquels elles convertissent en conséquence », explique le communiqué annonçant ce nouveau service.

Rien de plus simple à faire dans ce cas précis, puisque les utilisateurs restent connectés en permanence sur Facebook, qu’ils soient sur leur mobile, tablette ou ordinateur de bureau, et que le tracking ne pose donc aucune difficulté technique : l’utilisateur étant unique sur le réseau, il est le même quel que soit l’appareil qu’il utilise, et on le connaît. Fort de son reach spectaculaire, Facebook fait ainsi plaisir à ses annonceurs et, surtout, leur permet de mieux calibrer les stratégies de leurs campagnes. Une étude conduite par Facebook aux Etats-Unis montre, par exemple, que parmi les personnes ayant démontré de l’intérêt pour une publicité affichée sur Facebook dans leur mobile, le taux de conversion sur un desktop a été de 32% dans les 28 jours qui ont suivi l’affichage. Plus généralement, le réseau a constaté que les mobinautes ont plus tendance à convertir sur un autre appareil que leur mobile.

Lire ici le communiqué de Facebook.

 

LUL