LinkedIn migre sa plateforme des bannières display vers la publicité native

avril 16, 2014

Penry-PriceC’est un ancien de Google qui a pris la tête des ventes chez LinkedIn, il y a quelques mois. Penry Penry est en train de finaliser la transition de la plate-forme du display vers le content marketing. Dernier élément en date, le lancement d’une offre de type « sponsored update » durant l’été 2013 qui maintenant représente 13% des revenus publicitaires de l’entreprise. Dans une interview à Marketing Week, Penry Price revient sur la transformation qui a été amorcé l’an dernier afin de devenir un levier B2B pour les marques et les professionnels et non plus se focaliser uniquement sur le recrutement comme c’était le cas initialement.

il est vrai qu’au début les professionnels sont allés sur LinkedIn pour mettre leur CV en ligne et créer un réseaux de relations professionnels. Les groupes sont ensuite venus pour permettre de partager entre professionnels autour d’un thème donné. Sauf que la plateforme n’était pas faite pour d’où un besoin de la réorienter vers le partage de savoir, la découverte ou le support opérationnel dans votre emplois actuel… on est loin d’un outil qui va vous permettre de trouver votre prochain job.

linkedin-finalPour LinkedIn c’est un moyen de se différentier des autres plateformes.Ainsi, LinkedIn  veut aller au delà des bannières display et mise sur le marketing du contenu ce qui permet de tirer davantage parti du contexte. C’est tout l’avantage de la publicité native. Dans ce sens, le mobile joue un rôle clé puisqu’il représente 41% du traffic.

Pour les marques, il faut aller au delà de la vente de produit. Il faut être capable pour les marques de raconter des histoire, interagir avec les professionnels et sa communauté. Désormais dans l’univers du B2B tout le monde a une stratégie LinkedIn ce qui n’était pas le cas il y a quelques temps.

 

Pierre Berendes

Adapté de Marketing Week.