Multiécran : Lagardère Publicité synchronise son inventaire avec la télévision

novembre 22, 2013

lagardere1-376x250Lagardère Publicité, à travers son pôle digital, vient d’annoncer une nouvelle offre de ciblage d’audience dans un contexte de multiécran : Real Time TV, qui permet désormais la synchronisation en temps réel d’une publicité affichée à la télévision avec l’univers digital sur tous les supports, desktop et mobiles.

Appuyée sur la technologie TVTY, la régie du groupe serait ainsi désormais à même de répercuter sur l’ensemble de son inventaire (sites, applications mobiles et tablettes) tout spot télé diffusé, en temps réel, sur les 25 premières scènes en France, nous explique Alix Pandrea, Directeur Général Adjoint du Pôle digital de Lagardère Publicité.

Le principe est simple : la technologie TVTY étant à même de reconnaître instantanément toutes les publicités qui passent sur les chaines télé (y compris celles ne faisant pas partie du groupe), ces informations sont rebasculées sur l’adserver de la régie, ce qui permet ainsi à la publicité d’être servie au sein des sites de la régie instantanément. « Nous serons en mesure, d’une part, d’accroître la couverture globale de la campagne, car nous toucherons sur le digital des personnes qui n’ont pas été exposées au plan télé, d’autre part nous augmenterons le dégrée de mémorisation », nous explique Alix.

De fait, cette nouvelle offre part d’un double constat :  non seulement nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser les médias digitaux, mais aussi l’attention que nous portons à la télé est quelque part diluée par le fait que, de plus en plus, nous consultons, en même temps un autre device, qu’il soit desktop, tablette ou smartphone (76% des téléspectateurs français, selon l’étude CSA-NPA Conseil 2013). L’offre Real Time TV tente d’y répondre, tout en restant concentrée sur le premium garanti, en d’autres termes, hors programmatique.

planches_03_lagardere-active_20090529Migration vers le digital ?

Cette solution utilisée par la régie comme une offre supplémentaire dans le cadre des campagnes premium négociées par les équipes serait-elle un signal que les budgets sont en train de migrer de la télé vers le digital ? Pas du tout, nous explique Alix.  « La télévision reste le média qui fait vendre », dit-il, avec une couverture beaucoup plus large et la problématique d’une plus grande concurrence, suite à l’arrivée de nombreuses nouvelles chaines TNT. Mais, sans parler de migration, il est vrai que le digital vit une « légère augmentation » des budgets, notamment sur le vidéo et le mobile, et là, « il faut savoir se réinventer et innover tous les jours ».

Quant au programmatique, il se dit satisfait du compromis – Lagardère étant l’un des membres fondateurs de La Place Média – puisque la solution lui semble bien complémentaire avec les activités premium garanties. « Le programmatique n’est pas venu nous cannibaliser. »

On pourrait aller jusqu’à affirmer que le RTB rapporte aux activités premium de Lagardère Publicité, puisque dès décembre les équipes seront en mesure de vendre des offres de segment d’audience en s’appuyant sur la technologie nugg.ad qui sert déjà La Place Media. Chapitres à suivre !

L.U.L.

Lagardere-8-800x533