Opera Mediaworks lance sa plateforme de publicité native

mars 2, 2015

Operanative_ad_exchangeDans la série publicité native mobile en mode programmatique, une nouvelle offre – et pas des moindres – surgit: celle d’Opera Mediaworks qui revendique la gestion d’entre 17% et 20% de toutes les dépenses de publicité sur appareil mobile dans le monde à travers sa plateforme programmatique. Et voilà que désormais l’OMAX – ad exchange mobile d’Opera pour display et vidéo, lancé en 2014 – propose une fonctionnalité de publicité native.

Le cadre demeure celui d’une place de marché privative : 12 sources d’acheteurs de publicité native, en branding et en performance, y sont connectées, dont Appsfire, AppList, adMarketplace, Bidtellect, Facebook, HeyZap, TapSense, NativeAd.com et Opera Response. Du côté de l’inventaire, Opera informe qu’une bonne partie est constituée d’impressions in-app de haute qualité qui n’avaient pas jusqu’alors étaient proposées en programmatique. Les réseaux d’éditeurs d’applications partenaires sont Demand Media, WildTangent, Gogii Games et Pinsight Media.

La place de marché native a déjà été testée par l’éditeur russe des jeux Cut the Rope ZeptoLab, qui en donne un retour positif : « La publicité native est une composante importante de la stratégie de monétisation de notre inventaire mais nous avions du mal à vraiment capitaliser sur cette immense opportunité », explique la directrice de digital de ZeptoLab Elena Solovyeva, dans un communiqué (lire ici). Elle affirme que depuis le test avec Opera ces soucis ont été réglés, puisque en se connectant à leur place de marché ils sont automatiquement en lien avec des acheteurs déjà présélectionnés « avec de très importants niveaux de contrôle des sources d’acheteurs et de filtres créatifs », explique-t-elle.

Opera Mediaworks_iconeEt justement côté créatif, l’ad exchange d’Opera ne fonctionne pas uniquement comme une place de marché servant à connecter l’offre à la demande. Elle fournit également les outils de création à travers Opera Mediaworks Studio et cela compte pour beaucoup, selon le témoignage d’Elena : « C’est la seconde partie de leur solution qui nous a apporté de la valeur puisque nous avons été en mesure d’utiliser leur solution pour créer des expériences natives en rich media que nous avons pu ensuite proposer à nos clients agences et annonceurs branding. » Opera Mediaworks Studio créée ainsi pour ses clients éditeurs des modèles de publicité native adaptés à leur inventaire mobile afin qu’ils puissent ensuite les proposer à leurs clients annonceurs de manière programmatique.

L’ad exchange native peut accueillir des bannières standards IAB pour mobile 300 X 250 et 300 X 50, et des formats rich media et vidéo.

 

LUL