Optimisation des bannières publicitaires : avec 8M$ en poche le DCO de BoostCTR veut vous aider à retrouver le sourire

septembre 16, 2013

6a00d83451e86969e201538e10f438970b-800wiVous savez qu’il est possible d’optimiser vos pubs en search sur Google et aussi vos bannières display mais vous ne savez plus trop comment vous y prendre. BoostCTR va vous prendre en main. La jeune pousse propose d’optimiser le contenu éditorial et les images que vous utilisez dans vos campagnes.

BoostCTRPour ce faire, elle va tester différentes options et conserver ce qui va le mieux fonctionner. L’entreprise s’appuie sur un réseau d’un millier d’indépendants (freelances) payés 25€ par heure.

Le tour de table va permettre de développer la commercialisation auprès des grandes entreprises. Au total, BoostCTR, fondée en 2009, a levé plus de 12 M$ selon son CEO David Greenbaum. BoostCTR affiche une croissance de plus de 100% depuis le début de l’année 2013. Cela s’explique par le développement des campagnes de reciblage et surtout le fait qu’il s’agit d’un levier d’optimisation trop souvent oublié.

Le DCO (dynamic creative optimisation) est donc un marché prometteur aux USA. D’ailleurs il existe d’autres acteurs comme Adchemy ou DataPop. Il est bien dommage que l’on n’en parle pas assez en France. Pourtant les résultats sont généralement positifs avec une augmentation du CTR de 30% et une baisse des coûts de 5%.

 


 


¨