Pourquoi le ciblage sur mobile est-il plus intéressant que sur le desktop ?

avril 15, 2015

?????????Contrairement à ce que l’on entend souvent, dans une tribune (publiée sur ClickZ, voir ici) on vient nous expliquer que le ciblage sur environnement mobile est beaucoup plus pertinent que sur desktop. Elle est signée par Frank Sinton, patron de la plateforme de production de contenu et de monétisation vidéo Beachfront Media. En se basant sur les retours qu’il reçoit de ses clients annonceurs, il explique que la ruée vers la vidéo n’est pas uniquement expliquée par une montée de la consommation de ce type de contenu, mais par un retour sur investissements plus pertinent des campagnes publicitaires. Et il décortique les raisons.

TBeachfront Mediaout d’abord les identifiants d’appareil fournis aux annonceurs par les systèmes d’exploitation à de fins de ciblage publicitaire. Pour lui qu’il s’agisse de IDFA (d’Apple) ou bien de l’ID de Google pour le système Android, ces identifiants sont des cookies améliorés. Ils sont uniques, anonymes et permettent aux annonceurs de vérifier quand leurs publicités sont affichées au sein d’une application et sur chaque appareil et comment les utilisateurs y réagissent. Ils permettraient également aux utilisateurs de contrôler quelle information est partagée.

Ensuite une information qui vaut de l’or que le desktop ne fournit pas mais qui reste accessible aux annonceurs est la géolocalisation. « Servir une publicité à la bonne personne est une chose. Mais servir une publicité à cette personne précisément au moment où elle se trouve au bon endroit en est une autre », analyse-t-il.

Il précise que les données dont les annonceurs disposent ne sont pas des données personnelles identifiables, mais qu’elles sont suffisamment fines pour permettre de définir le profil de chaque utilisateur. Et c’est toute la valeur qui attire les marques. Ceci dit, l’appareil mobile étant extrêmement personnel, il est impératif d’injecter une bonne dose de prudence, d’éthique et de respect à la campagne.

Lire ici le billet de Frank Sitron

LUL

Images: site Beachfront Media