Pub, data et performance: Instagram met le paquet

juillet 22, 2015

instagram-storytellingLe réseau social de partage d’images et de vidéos, « d’instants », réalise son virage vers la monétisation, y compris de performance, cet été. Au menu, la possibilité par les annonceurs d’intégrer des calls to action sur les créations publicitaires et un bien plus grand choix des données pour le ciblage, notamment à travers la mine d’or de Facebook. Ce informations ont été dévoilées par Jim Squires, directeur d’opérations de marché à Instagram en interview à eMarketer.

Jim Squires explique qu’Instagram a consacré cette dernière année et demie aux grandes marques et qu’il est désormais temps de s’ouvrir aux entreprises de toutes tailles. Il est possible de lire entre ces lignes qu’un saut d’ouverture est en marche, permettant le passage d’une approche bien plus sélective et branding vers une approche plus « populaire », intégrant le marketing à la performance. Ces changements en phase test cet été seront effectifs de la rentrée, selon lui.

La-ville-d’Oslo-utilise-Instagram-contre-le-gaspillage-alimentaire4-1024x575Parmi ces nouveautés, les membres du réseau auront la possibilité d’engager avec la marque en cliquant sur la publicité pour accéder à un site ou télécharger une application, par exemple. Ensiite, le ciblage va s’enrichir pour ne plus se cantonner aux seuls âge, sexe et localisation actuels. Ces nouvelles fonctionnalités incluront ce qui est déjà utilisé sur Facebook, affirme-t-il, comme le Custom Audiences, où les annonceurs apportent leurs propres données pour les croiser et les enrichir avec les données de Facebook (et d’Instagram bientôt).

Il reste à savoir comment les utilisateurs du réseau social vont-ils réagir à ces nouvelles offres publicitaires.

Lire ici l’interview de Jim Squires à eMarketer.

LUL