Que peut-on espérer d’Appnexus suite à sa levée de fonds ? plus de 1 Mds de pub en RTB pour 2013

janvier 28, 2013

AppNexus-03-730x510Maintenant qu’Appnexus a les poches pleines, plus de 100M$ en banque, que va-t-il se passer ?

La première nouvelle est « qu’une introduction en bourse (IPO) s’éloigne » selon Steven Fletcher de la banque d’investissement GCA Savvian. D’ailleurs le marché boursier des technologies publicitaires n’est pas très florissant. ValueClick est bien valorisé plus de 1.5 milliard de dollars. Mais inversement, QuinStreet ne dépasse pas les 240 M$ de capitalisation. Michael Rubenstein le président d’Appnexus se semble pas trop s’en soucier suite à la levée de fond annoncée la semaine dernière. En 2013, Appnexus va encore doubler de taille et passer tout proche de la barre des 1000 collaborateurs. Les recrutements vont se focaliser sur les profils techniques par centaines. Alors que 700 M$ de dépenses publicitaires ont transité par la plateforme, Michael Rubenstein prévoit que ce chiffre va dépasser le cap du milliards de dollars via la plateforme d’Appnexus. Dans ce contexte de croissance folle, la profitabilité n’est donc pas à l’ordre du jour, d’où cette levée de fonds.

 

Certainement des acquisitions en 2013

open-uri20130117-31036-d8pkywEn septembre dernier, Appnexus a réalisé sa première acquisition, il s’agit de Fantuition. En novembre 2012, la jeune pousse newyorkaise a recruté Lynda Clarizio avec comme objectif d’étudier les opportunités qui vont se présenter. On peut donc s’attendre à ce que d’autres acquisitions suivent en 2013. Pourquoi pas Alenty, une technologie française qui permet de savoir si une impression a été vue par un internaute et si oui pendant quelle durée, ou un trading desk européen? Mais la première acquisition pourrait bien être Atlas, la brique ad server de Microsoft. Par contre Brian O’Kelley est clair : il n’y aura pas d’introduction en bourse cette année. Pas mal pour une entreprise valorisée aux environs du milliard de dollars.

 

2013 année du mobile et de la vidéo ?

Si Appnexus a volontairement délaissé le marché du mobile, ce dernier semble beaucoup plus réceptif au RTB que le reste. Aussi Appnexus va tenter de rapidement regagner le terrain perdu par rapport aux DSP spécialisés sur ce secteur. Il n’en demeure pas moins que le mobile ne représente qu’une part marginale du gâteau, à peine 3%. Sur la vidéo, Appnexus permet depuis avril 2012 d’affircher des vidéo sur des placement standards. Cela demeure insuffisant pour affronter les spécialistes du marché comme SpotXchange, videologgy ou TubeMogul.

brian_ApüpnexusDans un entretien à Pandodaily,  Brian O’Kelley le CEO d’Appnexus insiste sur son désir d’aller plus loin que ce qu’il a fait avec RightMedia, vendu près de 700 M$ à Yahoo en 2008. Il vise les 88% du marché publicitaire qui ne passent pas encore par le RTB. Les équipes de R&D vont donc chercher à adresser ce segment de marché avec un point d’orgue : le prochain Appnexus Summit dans 3 mois. Le co-condateur d’Appnexus se dit ravi du lancement de FBX qui offre beaucoup d’inventaire (mais pas encore beaucoup de revenus).

La levée de fond amorce une nouvelle ère pour Appnexus qui ambitionne désormais de jouer un rôle majeur et structurant sur le marché publicitaire mondial.


//