Quel est le seuil de tolérance des internautes face aux vidéos publicitaires? (infographie)

octobre 4, 2016

Infographie brightcove_tolérance à la pub_open

Quel est le seuil de tolérance des internautes face aux vidéos publicitaires ? C’est la question que s’est posée la plateforme de diffusion de vidéos en ligne Brightcove et qui l’a poussée à interroger 4 000 consommateurs au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

« Neuf consommateurs européens sur 10 (92 %) s’accordent à dire que la publicité vidéo en ligne telle qu’elle est pratiquée actuellement doit se réinventer afin d’améliorer l’expérience utilisateur » indique un communiqué diffusé par Brightcove.« Lorsqu’on leur demande de préciser les reproches qu’ils font à la publicité vidéo, les consommateurs mentionnent le manque de pertinence, le nombre trop élevé de publicités et leur faible qualité. Ces griefs poussent même 67 % d’entre eux à arrêter de regarder le contenu sélectionné. »

Et on apprend un fait intéressant : contrairement aux idées reçues, deux tiers (66 %) des personnes interrogées disent comprendre et trouver raisonnable que les éditeurs aient recours à la publicité en ligne pour financer le contenu gratuit. On peut donc faire mieux si on prend en compte que seul 1 personne sur 10 a déclaré lors de cette enquête avoir toujours eu une expérience publicitaire vidéo positive !

« Les internautes ont tout à fait le droit d’éviter les publicités mal ficelées, déplaisantes et intrusives, et en même temps, les entreprises sont elles aussi en droit de vouloir monétiser et promouvoir le contenu dans lequel elles ont investi. La solution au problème est de trouver un juste équilibre, en améliorant l’expérience de l’utilisateur de façon à ce qu’il soit plus enclin à accepter le contenu publicitaire », analyse Mark Blair, vice-président de Brightcove pour la région EMEA.

Infographoe brightcove_tolérance à la pub