Rubicon propose un filtre pour choisir la publicité que l’on souhaite voir (ou bloquer)

décembre 9, 2016

Choice_choix_shutter

C’est l’histoire d’une plateforme de distribution de publicités en ligne, qui veut offrir aux internautes des moyens pour y échapper. En quelques mots, c’est comme ça que l’on peut résumer le lancement en phase bêta du « Project Awesome » de Rubicon Project, fournisseur américain de technologie de monétisation et d’achat d’inventaires publicitaires en ligne. Sauf qu’en réalité, l’idée n’est pas de bloquer les publicités mais de permettre aux utilisateurs de choisir ce qu’ils souhaitent voir, et par conséquent de tenter de promouvoir des expériences publicitaires intéressantes ou utiles pour les ces derniers.

Une fois installé, un plug-in permet à l’utilisateur d’établir ses propres critères de visionnage de publicités, en vue de les personnaliser mais aussi de les bloquer s’il le souhaite. Il peut aussi les apprécier et les marquer pour les revoir plu tard. Pour ce faire, il définit les sujets et thématiques qui l’intéressent, puis il clique sur les publicités qu’il « autorise ».

Comme l’indique Franck Addante, PDG de Rubicon Project, dans Fast Company, il s’agit de donner le choix aux utilisateurs en leur proposant une sorte de filtre. CeRubicon_awesome_répétert outil permettrait de trier toutes les publicités distribuées par les différentes plateformes programmatiques, y compris Rubicon, mais aussi au sein des réseaux sociaux. Disponible pour l’instant uniquement sur le desktop et sur Chrome, il le sera bientôt sur Firefox et Safari puis sur mobile (web et in-app), et dans un avenir pas encore tout à fait déterminé, pour les vidéos et les liens recommandés.

C’est sans doute une manière intelligente d’offrir une alternative au trop-plein des publicités, sans pour autant remettre le système en question, contrairement aux ad blockers. « Nous ne sommes pas en train de proposer cet outil pour gagner de l’argent, mais pour améliorer l’expérience utilisateur. Et jusqu’à un certain niveau ce sera bénéfique pour Rubicon », déclare Addante à AdAge.

Précision nécessaire : l’utilisateur de ce module se voit a priori offrir la garantie que ses données et ses préférences communiquées au plug-in « Project Awesome » ne seront pas vendues… « Vos données sont à vous », indique le site web dédié au lancement du projet.

Luciana Uchôa-Lefebvre

(Images: Shutterstock et Rubicon Project.)