Tag Management : avec la consolidation des DMP, que dire en matière de gestion de tags ?

avril 16, 2014

Graham Cooke_QubitLes manageurs de tags sentiront eux aussi les effets positifs de la consolidation du marché de la data, perceptible  notamment via les acquisitions et investissements dans les plateformes de gestion de données (DMP).

La parole est donnée par adexchanger à Graham Cooke, tag manageur ex-Google qui, avec 3 autres collègues travaillant auparavant pour le géant américain, a lancé l’entreprise d’analyse de données au service du marketing ultra ciblé Qubit.

Des données 1st party

« Le Tag manageur crée une véritable structure de données propriétaires pour l’annonceur. Et le bénéficie de la création d’une telle structure au sein de votre site est que vous pouvez utiliser de multiples technologies marketing avec. Il améliore l’agilité. Et la vraie valeur consiste en la possibilité de mieux comprendre les consommateurs. Le tag management ce sont des moyens pour un but et le but est d’améliorer le cycle de vie de votre client. Chaque tag manageur est différent, mais notre application a à voir avec ‘Comment faire en sorte que mon site puisse vite afficher une bannière de bienvenue à quelqu’un qui n’était jamais venu le visiter ?’. Et si vous êtes un VIP ou un client régulier, je souhaite plutôt vous montrer le dernier produit que vous avez acheté et, pourquoi pas, une offre. »

Qubit_engiNDifférence entre DMP et le tag management ?

« Pour Qubit ce sont deux choses séparées. Les DMP ont démarré en souhaitant créer une vision unique du consommateur. Et ensuite elles ont évolué vers la data 3rd party et l’achat média. Le tag management de Qubit a été de se dire allons créer à nouveau une vision unique du consommateur. Nous avons souhaité faire en sorte que l’application soit facile à utiliser par les marketeurs. Si vous souhaitez créer une personnalisation dans votre site, ce sera du ’glisser-déposer’. Et cela prend littéralement 2 minutes pour paramétrer la personnalisation. Ils peuvent agir vite. Nous sommes plutôt une application pour aider les marketeur à vendre et à obtenir des revenus.

« Nous souhaitons répondre à la question ‘Comment pouvons-nous aider un marketeur à générer une hausse de 10% dans les ventes en moins de quelques minutes pour un segment donné de clients’. Je pense que c’est là où l’industrie de la gestion de tags a créé une couche supplémentaire à partir de cette activité directement génératrice de revenus. C’est la raison pour laquelle nous nous voyons différemment. Vous devez agir de bout en bout : collecter les données, les structurer, les mettre dans une base de données et les rendre accessibles. »

Qubit_product1

Qubit_product2

Que dire des entreprises qui acquièrent des DMP ?

« La réalité est que les bases de données sont en train de vivre une révolution en ce moment même. Vous ne définissez pas la structure de la data qui entre dans votre base, mais celle qui en sort, lorsque vous en retirez une partie. Oracle en ce sens prend du risque en achetant BlueKai (en termes de neutralité). Ils sont en train de tenter de fournir des solutions d’applications en utilisant leur propre base de données.

La façon la plus simple de faire une acquisition est d’acquérir des clients, tout en se débarrassant de la technologie, car il est beaucoup trop difficile d’intégrer des technologies différentes. Innover en achetant des entreprises est plus difficile que d’innover en bâtissant sa propre innovation à partir de sa propre activité.

Je pense que la révolution du big data avait besoin du cloud computing pour avoir lieu. »

Pour lire l’intégralité de l’interview de Graham Cooke à adexchanger, cliquez ici.