Time veut vendre son espace publicitaire papier (print) en programmatique

mars 3, 2015

Time Inc TimeLe programmatique entre dans le print. Time Inc. vient d’annoncer son partenariat avec la plateforme demand side MediaMath : la DSP vendra les audiences (et des espaces) des magazines édités par Time Inc. en leur version papier.

Cela peut paraître absurde tant programmatique et la data vont ensemble, et tant les places de marchés publicitaires sont liées à l’action déclenchée en ligne par une cible qui devient une impression convoitée pour une publicité ultra personnalisée. Mais là visiblement le programmatique veut dire tout simplement automatisation du processus de gestion et de réalisation des ordres d’insertion pour les éditions papiers avec une approche data mise en valeur. Et c’est une astuce intéressante, qui permettrait peut-être de faciliter et de booster les insertions en magazine, avec justement les données mises en valeur et proposées sur les ad exchanges en la forme de segments d’audience peu importe le titre dont il est question.

TimeInc programmatic« Notre offre programmatique pour le print est un complément puissant à la manière dont les annonceurs sont en train d’acheter aujourd’hui, tout en fournissant des segments d’audience consistants à travers le print et le digital à la fois », déclare dans un communiqué le vice-président exécutif de publicité mondiale à Time Inc. Mark Ford.

Le volet data reste évidemment le même que celui auparavant expliqué et négocié par les équipes commerciales : on tablera sur les caractéristiques globales d’audiences (sociodémographiques, thématiques). Mais le tri se fera par ces segments d’audiences touchant 18 publications de Time Inc. aux Etats-Unis (comme Times et Fortune) et non pas par titre.

A Time Inc. on attire l’attention sur le fait que chaque grand segment d’audience disponible sur les ad exchanges touchera de 5 millions à 89 millions de lecteurs… Et ce ciblage pourra combiner digital et print. Les annonceurs pourront facilement accéder aux inventaires disponibles via un logiciel et ainsi transmettre leurs ordres d’insertion, avec leurs créas.

Mais avec tous ces changements, que vont-elles devenir du coup, les équipes commerciales ? Pour Adweek, la réponse est ni plus ni moins que des robots. Oui, l’arrivée du programmatique à Time Inc. pour les insertions en print ne tardera pas à faire que les équipes commerciales deviennent vite une affaire du passé, déclare-t-on sur cet article. L’article fait référence également à l’annonce de licenciements d’équipes commerciales à AOL, rapportées par Recode

LULTime Inc Fortune