Triggit, le DSP pour Facebook lève 7.4 M$ et arrive en Europe l’an prochain

novembre 30, 2012

A l’origine Triggit est un DSP comme un autre. Son repositionnement sur Facebook Exchange lui a permis de séduire les investisseur. La start-up dirigée par Zach Coelius vient d’encaisser un chèque de 7.4 M$ ce qui porte à 13M$ les sommes investies par les VCs. Depuis un an, Triggit a concentré ses développements autour de FBX.  En 2012, Triggit a vu ses effectif trippler pour passer à une trentaine de collaborateurs  à Boston, LA ou NYC. Si les comptes de l’entreprises sont encore dans le rouge elle a su tirer profit de l’attrait des annonceurs pour FBX. Triggit a fait partie des 8 premiers DSP qui ont participé à la phase béta de Facebook Exchange. Aujourd’hui,  20 sont DSP connectés à FBX.

Grâce à ce nouvel AdExchange, les revenus de Triggit auraient augmenté de 300% depuis le lancement de FBX au début de l’été. Parmi ses clients figure la chaine hôtelière Hilton. Une indication de l’essor de FBX : Triggit affirme que l’un de ses annonceurs dépense 20 000$ par jour sur FB soit 0.6 M$ par mois. L’explication réside dans le bon ROI : les annonceurs arrivent à atteindre un CTR de 0.7%, autant dire que le CPC devrait donc très certainement proche des 0.15$ sur le marché US. Dans ce cas, certains annonceurs pourraient commencer à transférer une grosse partie des budgets alloués au search vers FBX. D’aiutant plus que, toujours d’après Triggit estime que les campagnes sur FBX ont des résultats spectaculaires par rapport aux campagnes traditionnelles : un ROI 4 fois meilleur et un CPA divisé par 7.

En dehors de FBX, Triggit offre du RTB sur les principaux AdExchange comme Google, Pubmatic, Admeld ou Rubicon. Les fonds vont permettre d’ouvrir des antennes sur le marché Sud américain, asiatique et européen.

 

Pierre Berendes