USA Today se sert des mesures de visibilité pour mieux vendre des publicités

octobre 8, 2014

USA_TodayNous vous parlions des solutions proposées par l’ad tech Moat aux marques et éditeurs visant mesurer la visibilité d’une publicité. Cette start-up créée il a un peu plus de trois ans vient d’être choisie par l’éditeur d’USA Today et autres 120 médias, Gannett, pour l’aider à mesurer – et proposer à ses clients annonceurs ces données – la visibilité des publicités qu’il véhicule.

Moat propose plusieurs façons d’analyser une campagne, à l’aide d’outils qui permettent aux marques de savoir si l’utilisateur s’est arrêté et a prêté attention à un display et pour combien de temps, si le curseur du consommateur est resté à voltiger sur la publicité (native, vidéo ou display, mobile ou PC) et pour combien de temps, etc, ainsi que les mesures classiques de taux de visibilité, de temps d’exposition etc.

La mesure recherchée par Gannett vise notamment les formats premium lancés durant l’été et baptisés Gravity, qui consistent en vidéos d’une minute ou bannières en plein écran affichées par défaut mais qui n’empêchent pas l’utilisateur de continuer de lire les informations. Ces vidéos démarrent muettes, c’est à l’utilisateur de cliquer dessus pour obtenir le son. (Vous trouverez un exemple de ces publicités ici.) En faisant appel à Moat, qui déroule des données très élogieuses au sujet des performances de Gravity, Gannett compte ainsi bien vendre ses inventaires…

Selon Moat, en effet, le temps moyen d’exposition de Gravity observé est de 57 seconds, contre 20 seconds observées habituellement, le taux « in-view » de 83% (contre 43%), et le taux d’interaction, de 63% (contre seulement 27%). (Lire ici le communiqué l’annonçant.)

USAToday_Gravity

LUL